ALIOUNE TINE PREND LE CONTREPIED DU PREFET DE DAKAR

La déclaration du Préfet de Dakar menaçant de démolir sans indemnisations les maisons érigées sur le collecteur de Fann Hann sans a suscité l’angoisse auprès des concernés, mais aussi chez le président de la plateforme Afrikajom, Alioune Tine. Le défenseur des droits humains pense que l‘État ne peut pas dire à des familles établies depuis des dizaines d’années qu’il détruit leurs maisons sans dédommagement. Selon Alioune Tine, l’Etat a des obligations parce que la faute incombe à l’Administration qui a délivré le permis de construire. En plus, dit-il, l’État n’a pas veillé à ce qu’on ne construise pas sur le tracé du collecteur. Beaucoup d’observateurs qualifient de scandaleux les propos du Préfet.