Conditions inhumaines

Les conditions de vie qui prévalent chez les détenus à la prison de Rebeuss sont tout simplement inhumaines et indignes d’un pays qui se dit de droit. Les prisons sénégalaises qui devraient être des maisons de correction sont devenues des lieux de déshumanisation où la dignité de la personne est piétinée. Deux prisonniers ont perdu la vie à la prison de Rebeuss dans la nuit du mardi au mercredi suite à une bousculade survenue dans la chambre 11.

Pourtant, voilà maintenant des décennies que l’on parle de la surpopulation carcérale qui y prévaut mais aucune volonté des autorités à y remédier. Certes la prison ne saurait être un hôtel, mais non plus une porcherie bien moins qu’un mouroir. La privation de liberté à elle seule suffit comme peine. On peut tolérer la chaleur, le manque de confort, et même la nourriture exécrable, mais pas l’entassement d’êtres humains au point qu’une bousculade puisse faire des morts comme si on était dans les cales des navires négriers. Un peu d’humanisme quand même !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.