En finir avec le paternalisme occidental (Par Moustapha Diakhaté)

La conduite du président brésilien consistant à annuler le rendez-vous du ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, a été appréciée à sa juste valeur par Moustapha Diakhaté. Selon l’ancien président du groupe parlementaire de « Benno Bokk Yakkar« , Jair Bolsonaro a indiqué la voie au tiers-monde. Pour ne rien tronquer de son texte dans lequel il invite « L’Afrique et le Sénégal » à s’inspirer « de l’attitude courageuse du Brésil », Senego vous le propose in extenso.

En finir avec le paternalisme occidental : le Président Jair Bolsonaro du Brésil indique la voie au tiers-monde

En annulant l’audience qu’il devait accorder au Ministre Français de l’Europe(sic) et des Affaires , le Président Jair Bolsonaro a voulu dénoncer l’immixtion manifeste du ministre Le Drian dans les choix environnementaux de l’Etat souverain du Brésil.

Un ministre des affaires étrangères doit avoir pour unique interlocuteur les autorités étatiques des pays qu’il visite.

L’Afrique et le Sénégal doivent s’inspirer de l’attitude courageuse du Brésil.
Il faut refuser que les ONG servent de chevaux de Troie aux intérêts occidentaux et stratégies d’ingérence dans les affaires intérieures des pays tout aussi souverains que les nations occidentales.

La France ne verrait pas d’un bon œil une rencontre entre un Ministre des Affaires étrangères d’un pays africain ou du tiers-monde avec les gilets jaunes ou dénoncer la répression policière dont ils sont victimes depuis plusieurs mois.

Aucun ambassadeur de nos pays n’ose se pavaner à l’intérieur de la France ou de l’Union européenne pour s’enquérir des effets de la canicule ou des inondations.

Un ministre des affaires étrangères doit se limiter aux affaires diplomatiques et consulaires lorsqu’il visite un pays étranger.

Vive l’autodétermination des peuples !
Vive la souveraineté nationale !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.