La malédiction du chiffre 3 : Condé, Ouattara, Sall et le cauchemar d’un 3e mandat

Trois Chefs de l’Etat de l’Afrique au Sud du Sahara attirent l’attention de la terre ferme. Il s’agit du président Alpha Condé, du président Alassane Ouattara et du président Macky Sall. Ce qui les ressemble et les rassemble, c’est bien de décrocher un troisième mandat contre vents et marées. Et ce, après avoir eu deux mandats consécutifs édictés par la charte fondamentale de leurs pays. Condé a déjà annoncé les couleurs car plus d’une dizaine de morts est compté parmi ses concitoyens révulsés par l’idée d’un 3 e mandat. En Côte d’Ivoire, le président Ouattara avait décidé de quitter mais quelque chose l’a fait changer de décision.

Au Sénégal, le président Macky avait annoncé avoir verrouillé la Constitution mais il semble qu’il l’a déverrouillée avec le limogeage de Sory Kar et Moustapha Diakhaté. Des personnalités proches de lui et qui ont osé le limiter à ses deux mandats présidentiels. Si le chiffre 3 renvoie à la percée, à l’épanouissement et à la croissance sur le plan de la numérologie, dans ce cas d’espèce, il renvoie à la déchéance et à la violation flagrante de la Loi. Reste à savoir si les Guinéens, les Ivoirines et les Sénégalais se laisseront faire.
Assane SEYE-Senegal7

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.