Le tangage monétaire Par Adama Gaye

Rejetons la volonté de contrôle néocolonialiste de la France sur nos pays. Ça suffit !

Il faut donc se féliciter du refus d’un groupe important de pays Ouest africains, en phase avec les pulsions de la majorité des peuples de la région, de voir la France s’immiscer dans la construction monétaire, endogène, dont nous rêvons depuis la nuit des temps.

Que des Ouattara, SALL et co, moins regardants sur la souveraineté de nos pays, en soient arrivés à se laisser mener par le bout du nez par un minuscule Emmanuel Macron, c’est leur affaire.

Nous disons non à toutes ces forces, j’allais dire faiblesses, d’arrière garde, qui préfèrent servir les intérêts d’un pays aussi déclinant que l’est la France en échange de son soutien pour s’accrocher au pouvoir.

Avec 55 millions d’habitants et 550 000 km2, la France est devenue économiquement la 6eme puissance du monde mais sa chute est en mode accélérée. Son avenir s’écrit au passé composé.
Je salue et encourage les dirigeants dignes et respectables comme ceux du Nigeria et du Ghana qui l’ont compris et mènent la résistance à ses magouilles Ouest africaines.

C’est un processus de vrai décolonisation qui commence. Allons jusqu’au bout.