Critiqué pour avoir vanté les mérites du régime de Macky Sall, l’ancien journaliste Abdou Latif Coulibaly se défend

L’ancien journaliste d’investigation, Abdou Latif Coulibaly qui, pendant une décennie, a bâti sa réputation en s’évertuant souvent avec acharnement à dénoncer la mal-gouvernance des régimes précédents, est victime d’une vague de critiques depuis qu’il a changé de trajectoire. Interrogé par nos confères de L’Observateur, le désormais homme politique s’est défendu, dans un entretien.

« Que ceux qui pensent que le gouvernement de Macky Sall est pareil à celui de Abdoulaye Wade prennent leurs responsabilités comme je l’avais fait avec Me Abdoulaye Wade. Que ceux qui pensent que la mal-gouvernance que j’ai dénoncée se présente dans le régime de Macky Sall, qu’ils prennent leur responsabilité et qu’ils donnent aux Sénégalais des faits qui confortent leurs positions », a-t-il d’emblée répondu.

« Quand moi je le pensais d’Abdoulaye Wade et du Parti socialiste, j’avais écrit des livres. En 1999, j’ai écris un ouvrage sur le Parti socialiste et le Pouvoir. Dans la décennie 2002-2012, j’ai dit ce que je pensais du gouvernement de Wade. Libre aux autres de le faire », a-t-il ajouté.

Coulibaly voudrait aujourd’hui, qu’on lui reconnaisse le droit de faire autre chose. Apparemment, poursuit-il, on ne lui reconnait pas de droit là. Une chose qu’il ne comprend pas. « Ceux qui pensent que Macky Sall fait la même chose que Abdoulaye Wade, libre à eux de le démontrer par des faits ».

« Il se trouve que je l’ai fait quand j’étais journaliste. J’ai décidé librement de ne plus être journaliste et de faire de la politique. Ne me demander pas moi, Latif Coulibaly, engagé dans un gouvernement, d’aller parler de ce gouvernement en mal, ni de dénoncer quoi que ce soit dans ce gouvernement (…) J’ai la loyauté et la dignité de ne pas insulter ce dans quoi je suis. Je m’étonne d’ailleurs que des journalistes me posent la question. Pourquoi les journalistes n’écrivent pas pour dire la mal-gouvernance de Macky Sall » s’interroge, l’actuel porte-parole de la Présidence de la République.