“Black History Month” : le reggae et le nationalisme passés en revue

Ce jeudi 27 février, sera célébré à Dakar le mois de l’histoire du peuple noir ou ‘’Black history month’’. Prévu à la salle Weimar du Goethe institut, cet évènement culturel de grande envergure marquera la commémoration du 40ème anniversaire du premier concert de Bob Marley en Afrique. «C’était le 4 janvier 1980 suivi de celui de Harare le 18 avril de la même année lors de l’accession à l’indépendance du Zimbabwe», renseigne un communiqué dont nous avons reçu copie.

À ce propos, rappelle l’initiateur dudit évènement qui n’est autre que le journaliste culturel Alioune Diop, «cette journée culturelle va aussi marquer le 75ème anniversaire de la naissance du roi du reggae Robert Nesta Marley». Il est prévu «une conférence sur le thème ‘’Panafricanisme, reggae et nationalisme africain’’, un sujet qui sera développé par le Dr Mamadou Diang Diallo, enseignant au département d’anglais de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) en compagnie de Makha Diop de Gorée et Iba Gaye Massar, leader du groupe de reggae Fagasu».

D’après toujours la même source, «le film long métrage ‘’Reggae Ambassadors, la légende du reggae’’, réalisé en Jamaïque par Alexandre Grondeau et Andrea Dautelle sera projeté en grande première au Sénégal.» Le programme prévoit également «la projection des témoignages vidéo de Max Adioa, reggae-man sénégalais basé en France et Romy K, musicien de reggae ivoirien installé en France. Un moyen métrage de 25 minutes sur la conférence animée par mère ÈveJah à Libreville lors du Bob Marley Day, le 10 janvier dernier, sera aussi proposé au public».

Il sera surtout question de revenir sur la conception de l’unité africaine prônée par Bob Marley, mort le 11 mai 1981 à Miami.