CEMAC : La Banque Des États De L’Afrique Centrale Écarte Toute Éventualité De Dévaluation Du Franc CFA

Dans un communiqué publié ce 12 mai 2020, l’institution bancaire sous-régionale indique que l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans sa zone d’émission n’a pas influencé négativement le niveau des réserves de change, qui se situent à 5.348,8 milliards de francs CFA.

Selon la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), la crise sanitaire et économique engendrée par la pandémie de Covid-19 n’entraînera pas une dévaluation du franc CFA dans la sous-région. «Au 10 mai 2020, les réserves de change de la BEAC se situent à 5.348,8 milliards FCFA, représentant près de 5 mois d’importations de biens et services, pour un taux de couverture extérieure de la monnaie de 74,16%», indique un communiqué du gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli. Ce, pour une recommandation de trois mois dans le cadre de la politique de change à parité fixe.

Une situation bien meilleure que celle de l’année 2019 à la même période. En effet, l’année dernière, lesdites réserves de change s’élevaient à 4.113 milliards de francs CFA au 10 mai 2019, soit un taux de couverture extérieure de la monnaie de 63,55 %. La BEAC note ainsi une augmentation de 30 %. Il faut relever qu’en octobre 2016, la baisse de ces réserves à 1,5 mois avait déjà fait planer le spectre d’une dévaluation du franc CFA.

«Au regard de cette évolution, on peut se satisfaire de la consolidation des réserves de change de la Communauté, à la faveur non seulement d’une mise en œuvre efficace des dispositions de la réglementation des changes, en particulier celles relatives aux rapatriements et aux rétrocessions, mais aussi des actions des pouvoirs publics des États membres de la CEMAC, soutenus en cela par les partenaires au développement, pour maîtriser les effets de cette pandémie sur la situation économique desdits États», affirme Abbas Mahamat Tolli.

Aussi, la BEAC indique-t-elle qu’elle continuera de suivre de près les conséquences sur l’économie et la monnaie commune de la propagation du Covid-19 et qu’elle se tient prête à ajuster, le cas échéant, tous ses instruments de gestion de sa monnaie pour préserver les conditions de liquidité dans le système bancaire. «La BEAC tient à rassurer en particulier le public que dans le contexte de crise actuelle, elle ne ménagera aucun effort pour maintenir la stabilité du pouvoir d’achat des ménages et garantir la soutenabilité extérieure de la monnaie commune, le franc CFA», ajoute son gouverneur, Abbas Mahamat Tolli.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.