L’Aibd a augmenté son trafic de 5 % en 2019

L’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) a augmenté de 5 % son trafic en 2019, comparativement à l’année précédente, grâce à l’apport de la nouvelle compagnie Air Sénégal international, a indiqué mercredi Xavier Mary, directeur général de LAS, société chargée de la gestion de l’infrastructure aéroportuaire.
« Cette année s’est terminée avec un trafic de 2 491 185 passagers, soit une augmentation de 4,69% avec les transits, et de + 5,93% hors transit », a indiqué M. Mary, lors d’une rencontre de présentation de vœux de nouvel aux employés de la société, à la gare des pèlerins de l’AIBD.
L’occasion a été saisie pour honorer 19 retraités des deux dernières années et décorer des agents qui se sont distingués dans la récente certification IS0 9001 de LAS.
« Grâce à Air Sénégal, au développement de son réseau et à la mise en place de son hub, nous avons pu obtenir ces résultats de trafic », a relevé Xavier Mary.
Ces résultats s’expliquent aussi, selon lui, par la « faillite de CAMAIRCO, celle d’Aigle Azur, ainsi que le départ anticipé de South Africa Airways, du aux difficultés qu’a eues cette compagnie aérienne ».
La nouvelle compagnie a choisi l’AIBD pour développer sa stratégie triennale de déploiement vers l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord et l’Europe, a relevé Jean-Baptiste Diop, chef du département développement des lignes.
Elle a lancé de nouvelles lignes vers l’Europe (Paris, Marseille, Barcelone), et a ouvert une dizaine de lignes l’Afrique de l’Ouest et du Nord. Abidjan, Praia, Conakry, Bamako, Ouagadougou, Niamey, Bissau, Banjul, Nouakchott, Accra, Lagos, Abuja et Casablanca sont desservis.
« La mise en place du hub d’Air Sénégal a permis de résorber le gap laissé par ces compagnies et nous a permis de terminer l’année 2019 avec un résultat de trafic positif (+5%), comparé à 2018 », a-t-il aussi relevé. Cette performance est « au-dessus de la moyenne africaine et de l’objectif (…) assigné par l’Etat du Sénégal ».
De « belles perspectives » s’annoncent pour 2020, avec la poursuite du développement d’Air Sénégal, qui compte acquérir deux A220-300, pour permettre l’ouverture de nouvelles lignes pour la prochaine saison de l’été 2020. Il s’agira de Genève, Londres, Washington et New York.
L’ouverture d’une nouvelle ligne sur Nantes par la compagnie TRANSAVIA à partir d’avril 2020, et l’augmentation de la fréquence des compagnies L6, TP, Vueling, Ceiba, Air Senegal et Turkish auront comme résultat d’augmenter « de manière substantielle » le trafic.
« Nous devons tout mettre en œuvre pour soutenir notre compagnie, nous devons l’assister, être à ses côtés, pour qu’elle prenne son envol », a dit Xavier Mary.
Ouvert en 2017, l’AIBD reçoit en moyenne 2 millions de passagers par an.
APS

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.