Sénégal : le secteur secondaire fait replier l’activité économique

Après deux mois consécutifs d’embellie, l’activité économique hors agriculture et sylviculture du Sénégal, mesurée sur la base de celle de l’indice général d’activité, s’est contractée de 2,5% au mois de juin 2019 du fait essentiellement du secteur secondaire, a annoncé la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) dans sa note de conjoncture de la période sous revue.

Selon la DPEE, la contreperformance de -10,3% du secteur secondaire est, essentiellement, liée « aux faibles résultats notés dans les activités extractives (-20,5%), la branche de filature, tissage et ennoblissement textile (-34%) et la construction (-11,5%) ». Par contre, la production et distribution d’électricité et de gaz (+8,7%), la fabrication de matériels de transport (+16%) et la production de l’égrenage du coton (+43%) se sont bien comportées sur la période.

Mais, sur une base annuelle, une croissance de 1,1% est notée dans le secteur secondaire au mois de juin 2019, particulièrement portée par la fabrication de produits agroalimentaires (+14,4%), la construction (+16,9%) et les activités extractives (+10,8%). Elle a, toutefois, été atténuée par les faibles résultats de la branche filature, tissage et ennoblissement textile (-52,1%), de la métallurgie-fonderie et fabrication d’ouvrages en métaux (-26%), du sciage et rabotage de bois (-54,3%) et du travail du caoutchouc et du plastique (-19,3%).

Le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) a aussi légèrement participé (-0,3%) à la baisse de l’activité économique au mois de juin 2019. Cette évolution est imputable au sous-secteur de la pêche (-5,1%), l’élevage s’étant consolidé de 2,6% sur la période. Sur un an, ce secteur s’est bonifié de 12,6%, en juin 2019, à la faveur des raffermissements respectifs de l’élevage (+11,7%) et de la pêche (+14,4%).

De son coté, le secteur tertiaire s’est raffermi de 1,4% en juin 2019, après une légère progression de 0,6% en mai 2019. Cette dynamique est essentiellement soutenue par l’information et la communication (+16,4%), les activités de services et de soutien de bureau (+1,2%) et les activités financières et d’assurance (+0,8%).

Sur un an, une croissance de 5,4% est observée dans le secteur tertiaire, durant la période sous revue, à la faveur, principalement, d’une bonne orientation d’ensemble des activités immobilières (+17,8%), d’enseignement (+15%), de commerce (+4,3%), d’information et communication (+8,5%) et de transports (+4,6%).

Sur une base annuelle, une croissance de 3,2% de l’activité économique hors agriculture et sylviculture du Sénégal est enregistrée en juin 2019, portée à la fois par le tertiaire (+5,4%), le primaire (+12,6%) et le secondaire (+1,1%).