Ali Bongo: Convoqué au tribunal, un expert évaluera ses aptitudes physiques

Un collectif gabonais composé d’avocats et d’acteurs de la société civile a finalement eu gain de cause suite à une requête qui avait été introduite auprès de la Cour d’Appel de Libreville signifiant au président gabonais Ali Bongo son assignation devant la Cour dans le but d’évaluer ses aptitudes cognitives et physiques en présence d’un expert.

Il faut dire que depuis quelques temps, les Gabonais ne sont pas rassurés de la capacité de leur chef d’Etat à continuer à diriger le pays. Pour plusieurs Gabonais, Ali Bongo ne possède plus toutes ses capacités physiques et mentales lui permettant de diriger le pays. C’est ce qui aurait motivé le collectif «Appel à Agir» à formuler cette requête pour que les facultés mentales et physiques du président soient évaluées.

Une procédure a donc été ouverte pour « user de tous les moyens de droit et à mettre les institutions de la République face à leurs responsabilités et à l’histoire»,

Le 22 juillet dernier à Libreville, le président Ali Bongo a été bel et bien informé de son assignation devant la Cour d’appel : «Le 29 juillet prochain, Ali Bongo devra se présenter ou se faire représenter», a précisé «Appel à Agir».

Il faut dire que l’assignation est un acte par lequel l’accusateur formule une demande à l’accusé où il est appelé à comparaître devant le juge.

Pour le cas du président Ali Bongo, son assignation s’est faite par «voie d’huissier». Le collectif a d’ailleurs précisé que l’acte vise « la désignation d’un médecin-expert pour évaluer les aptitudes physiques et cognitives d’Ali Bongo, dans le but de déterminer sa capacité à continuer à assumer les charges de président de la République».

«Peuple gabonais, aussi vrai que la justice est rendue en votre nom, nous vous donnons rendez-vous ce lundi 29 juillet, à 8h30 au Palais de justice de Libreville. Pour le Gabon, Agissons !», pouvait-on lire dans le communiqué du collectif «Appel à Agir».