Attaques xénophobes en Afrique du Sud : Ses bureaux saccagés au Nigeria, MTN réagit!

Les locaux du géant sud-africain de téléphonie mobile MTN, ont été incendiés le mardi 03 septembre 2019 par des habitants de Ibadan, capitale de l’Etat d’Oyo, suite aux attaques xénophobes qui ont lieu dans le pays de Nelson Mandela. En guise de réaction, l’entreprise a décidé de suspendre ses activités au Nigeria.

« Afin d’assurer la sécurité de nos clients, de nos employés et nos partenaires nous avons décidé d’interrompre nos activités et de fermer nos agences jusqu’à nouvel ordre », a annoncé le porte-parole de MTN dans un communiqué, après des attaques sur des agences du groupe à Lagos, Ibadan (sud-ouest) et Uyo (sud-est).

Une foule de nigérians survoltés et surchauffés s’est attaquée aux locaux de la célèbre entreprise de télécommunication, dont le marché nigérian constitue un chiffre d’affaires important. Par ailleurs, les grands supermarchés sud-africains Shoprite ont aussi été saccagés. La chaîne de télévision DSTV a aussi payé les frais des attaques xénophobes contre les ressortissants nigérians qui vivent en Afrique du Sud.

Depuis plusieurs années, ces attaques ont lieu dans le pays arc-en-ciel où en trois ans plus de 200 nigérians ont été tués. Depuis la semaine passée, les attaques ont pris une grave tournure, où plusieurs nationalités se sont senties affecter par ces violences.

Par conséquent, plusieurs personnalités ont réagi suite à ces différentes violences. Tiwa Savage, artiste nigériane, a décidé de ne pas se rendre en Afrique du Sud pour le festival DSTV de Johannesburg le 21 septembre.

L’association zambienne de football (ZFA) a annulé le match international amical contre les Bafana Bafana qui se devait se tenir le samedi.

En République démocratique du Congo, à Lubumbashi (sud-est du pays), des centaines de personnes sont descendues dans la rue pour manifester contre ces attaques.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.