Attaques xénophobes : près de 500 Sud-Africains mis aux arrêts

Les attaques contre les ressortissants africains en Afrique du Sud ont conduit à une vague d’arrestations.

La police sud-africaine a annoncé vendredi qu’elle avait arrêté 497 suspects qui pillaient des magasins dans la province de Gauteng.

Le porte-parole de la police, le brigadier Mathapelo Peters, a déclaré que 74 personnes ont été arrêtées à Katlehong jeudi, ce qui porte à 497 le nombre total d’arrestations depuis le début des violences à Johannesburg.

Selon la police, la situation à Katlehong et dans d’autres régions de la province reste calme, car le nombre d’incidents continue de diminuer.

Bien que 11 personnes aient été tuées au cours de cette période, seuls sept décès sont directement liés aux incidents de violence, a souligné M. Mathapelo Peters ajoutant que la police continuera d’enquêter sur les circonstances entourant chaque décès.

Le commissaire provincial du Gauteng, Elias Mawela a appelé le peuple à respecter la loi et à éviter la propagation des fausses informations sur les médias sociaux.

« Nous devons travailler ensemble pour que personne ne puisse saper l’autorité de l’État et condamner la violence et la criminalité à fin d’assurer la sécurité de tous dans la province ».