Burkina Faso: Au Moins Cinq Soldats Tués Dans Une Embuscade

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans une embuscade tendue par des assaillants à Toéni dans la province du Sourou dans la Boucle du Mouhoun, a appris Xinhua de source sécuritaire.
Cette attaque a aussi fait des blessés dans les rangs de l’armée burkinabè, selon la même source.

Dans cette même localité, en août dernier, au moins quatre militaires burkinabè ont été tués dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule, alors que le 27 décembre 2018, dix gendarmes burkinabè y avaient été tués dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés.

Le Burkina Faso est confronté depuis avril 2015 à une montée d’attaques terroristes qui ont fait à ce jour plus de 500 morts et plus de 280 000 déplacés internes dans le pays en proie à une crise humanitaire.

Parmi des milliers de déplacés internes au Burkina Faso à cause des attaques terroristes figurent 9 514 élèves, dont 591 du primaire, 6 860 du post-primaire et 2 063 du secondaire, a déclaré jeudi le ministre burkinabè de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro.

Durant l’année 2018, plusieurs milliers d’élèves se sont retrouvés dans la rue dans certaines régions du pays du fait de l’insécurité.

Le gouvernement a dû organiser une session de rattrapage pour certains d’entre eux en classe d’examen.

L’état d’urgence ou le couvre-feu a été décrété dans plusieurs régions du pays, alors que l’armée burkinabè multiplie leurs opérations antiterroristes.