Burundi : le chef de l’Etat reçoit en audience son épouse, et déclenche les railleries d’Internet

Les réseaux sociaux burundais se régalent d’une audience de Pierre Nkurunziza qui s’est déroulée le lundi 30 septembre. Le chef de l’Etat recevait dans le cadre d’une cérémonie officielle son épouse Denise, venue lui présenter des prix qu’elle a reçus lors de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le président burundais Pierre Nkurunziza assis dans le salon feutré du palais présidentiel Ntare Rushatsi, avec pour hôte, son épouse Denise Nkurunziza. La scène, survenue le lundi 30 septembre est devenue l’objet de moqueries sur les réseaux sociaux, où le couple présidentiel est livré en pâture.

« Attendez, le président burundais, Nkurunziza, reçoit son épouse au palais présidentiel (où elle vit avec lui) en tant qu ‘“invitée spéciale” et lui remet les prix qu’elle a reçus aux USA décernés par l’association des burundais à N. Y », s’exclame un internaute dénommé Jonah Tshilenga.

« L’un des tweets les plus inoubliables dans la communication présidentielle au #Burundi ! Denise Nkurunziza reçue en audience officielle par Pierre Nkurunziza. Denise venait présenter trois “prestigieux” prix à elle décernés à New-York, notamment par un ambassadeur de Nkurunziza », lance cet autre internaute.

Des réactions de ce genre se multiplient depuis la soirée du lundi sur les réseaux sociaux. Cette bordée de railleries ne doit pourtant pas faire illusion. Ce lundi, Denise Nkurunziza n‘était pas présente au palais présidentiel comme l‘épouse du président. Elle venait présenter au chef de l’Etat les prix qu’elle a reçus lors de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York, où elle a effectué seule le déplacement, son époux ne prenant plus part à cette rencontre internationale depuis quelques années.

Elle y a notamment reçu trois distinctions honorifiques que sont le Global Woman of Greatness, Voice of Change et Power of Collaboration qui récompensent dans l’ensemble « son action dans la transformation de la société et son engagement en faveur des plus nécessiteux », indique un poste du palais présidentiel. Et selon les textes du pays, le chef de l’Etat se réserve le droit de recevoir les personnalités qui font honneur au pays.

Mais cette réception hautement officielle prête d’autant plus à polémique qu’elle fait écho à une précédente distinction qui n’avait pas laissé le pays indifférent. Le 1er mai dernier, le chef de l’Etat avait remis une enveloppe à sa fille Naomie, récompensée pour s‘être bien comportée. La fillette de 12 ans avait reçu son prix en compagnie de hauts responsables de l’État, d’un champion de judo, d’agriculteurs et de l’équipe nationale de football du pays qui s’était qualifiée pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019.