« ça coûtera moins cher d’investir en Afrique que de subir l’immigration » Nicolas Sarkozy




L’ancien chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy a estimé lors d’une invitation à son séminaire d’un grand groupe français que « ça coûtera moins cher d’investir en Afrique que de subir l’immigration ».

« L’Afrique et l’Europe ont destin lié. L’Europe doit, par un travail sur les infrastructures, aider à la formation des jeunes africains. […] Ça coûtera moins cher d’investir en Afrique que de subir une immigration qu’on ne pourra pas contrôler et qui fera monter des sentiments en Europe », a déclaré monsieur Sarkozy.

Nicolas Sarkozy s’est aussi élevé contre le caractère binaire du débat sur l’immigration. « Je conteste l’idée ridicule selon laquelle le monde est divisé entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre l’immigration. C’est une idée ridicule et fausse », a-t-il estimé. Pour lui, « la crise migratoire est à venir avec une population africaine qui va doubler en trente ans ». a-t-il préconisé, estimant que « la seule question importante, c’est le seuil acceptable pour une société en termes de différence culturelles ».

Des déclarations qui semblaient prendre à contre-pied les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe du mois dernier.

En Novembre, le chef du gouvernement Macron avait déclaré, annonçant de nouvelles mesures, « rigoureuses » pour rendre le pays moins attrayant pour les migrants tout en ouvrant la porte aux travailleurs étrangers qualifiés ; « Nous voulons reprendre le contrôle de notre politique d’immigration ».