Chronique de l’Epine et de la Rose: la Chine se réveille et le monde s’inquiète !

Nul ne conteste le leadership de la Chine au double plan géopolitique et économique. Son ascension fulgurante par le génie de son peuple et la clairvoyance de ses dirigeants étonne. Son offensive conquérante, qui frise la boulimie hégémonique, est pesante et perturbe incontestablement bien des équilibres préétablis sur l’échiquier international. Déjà, en 1816, Napoléon Bonaparte avait étonné son monde en avançant cette prédiction hallucinante : « laissez la Chine dormir car lorsqu’elle s’éveillera, le monde entier tremblera ». En 1973, soit 157 ans après, cette prémonition aura un écho retentissant grâce à un éminent ministre français des Affaires étrangères sous Valéry Giscard d’Estaing, l’écrivain-essayiste Alain Peyrefitte qui publie un ouvrage intitulé « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera » ; puis en 1996 un autre ouvrage « La Chine s’est éveillée «. Ce réveil annoncé faisait beaucoup plus allusion à l’irruption de l’Empire du Milieu dans l’économie mondiale qu’à autre chose. L’offensive économique et commerciale de la Chine a bousculé bien des certitudes et perturbé le sommeil de bien des dirigeants de gouvernements américains et européens.

Aujourd’hui, avec des milliers de morts et un décompte qui évolue, c’est un sérieux et complexe problème de santé publique mondiale qui se pose avec le Coronavirus dit Covid-19 « importé »de Chine et qui se propage inexorablement à travers le monde au point d’installer la panique partout où il passe. état d’urgence sanitaire par-ci, dérèglement du système financier par-là avec, partout, des prévisions de baisse de croissance et, pour les pays importateurs que nous sommes en attendant d’une produire, une nouvelle plus réjouissante de baisse du prix du baril de pétrole. Tout ça à cause de ce méchant Coronavirus qui ne semble pas avoir dit son dernier mot. Qu’est ce qu’il faut en retenir de cette pandémie du Covid-19 born in China ?

– Le rapport de l’humain avec la maladie et la mort est difficile à transcender, la mort inévitable et mystérieuse à tous égards restant une énigme qui crée l’angoisse, l’anxiété et la panique parce que justement imprévisible.
– Le deuxième enseignement reste la nécessité de mieux préparer les populations à travers un dispositif d’alerte et de veille plus efficace et efficient, de redéfinir et mieux asseoir les systèmes de santé dans nos pays et, enfin, de mieux dégager les priorités dans l’élaboration des budgets et leur gestion souvent hasardeuse et chaotique, pour dire le moins. Bien sûr, il faut mieux assurer la coordination des politiques et systèmes publics de santé à l’échelle sous-régionale avec en ligne de mire un dispositif de riposte rapide. Souvenons-nous qu’hier, il y a eu Ebola, aujourd’hui le Coronavirus. Qu’en sera-t-il demain?

Nul ne le sait au moment où des spécialistes avertis estiment que « la vulnérabilité croissante de la planète face aux pandémies a une cause plus profonde : la destruction de nos habitats » mais aussi de l’écosystème écologique avec ses conséquences désastreuses comme les perturbations climatiques. La gestion de cette pandémie impitoyable qu’est le coronavirus requiert de la sérénité, des moyens et du sérieux. Du sérieux et de la rigueur. Car, il est question de la vie et de l’avenir de l’espèce humaine. Cette vie si fragile qui, de jour en jour, s’écroule comme un château de cartes à cause de nos bêtises et de nos insuffisances en tous genres.

Oumar-Diouf FALL
MediaPower221.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.