Colmar : une voiture fonce sur la Grande mosquée

Un homme en voiture a foncé volontairement ce samedi sur l’entrée de la Grande Mosquée de Colmar (Haut-Rhin), sans faire de blessés. Il s’est ensuite porté plusieurs coups de couteau et a essayé de se trancher la gorge.

L’homme avait réussi à pénétrer dans l’enceinte du lieu de prière avant d’être interpellé par la BAC. « L’individu a projeté son véhicule, une Citroën C4 grise, contre l’entrée de la Grande Mosquée un peu avant 20h00 », a indiqué laconiquement la préfecture. « Il n’y a pas de blessé » à part le conducteur et « une enquête est en cours ».

Présentant une grave plaie ensanglantée au niveau du cou, selon des images que nous avons pu consulter le conducteur « a été pris en charge médicalement » à l’hôpital Pasteur, a ajouté la préfecture.

Acte d’un déséquilibré selon la procureur
Le « chauffard » est né en 1980 et a été identifié sous le nom Yacine K. L’homme est connu pour des faits de violence et de conduite sans permis. Il est en revanche inconnu au fichier des radicalisés (FSPRT). Il s’agirait, à première vue, de l’acte d’un déséquilibré, selon une source policière.
Selon la procureure de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard, qui a communiqué tard ce samedi soir, l’homme s’est lui-même blessé à l’arme blanche et a été hospitalisé, devant subir une intervention chirurgicale. « Il sera examiné par un psychiatre dès que possible », a poursuivi la magistrate, estimant qu’à première vue, il souffrirait « de problèmes psychiatriques.

Pas d’explosifs
Des témoins ont affirmé qu’ « il aurait dit Allah akbar », cette information restant toutefois à confirmer, a ajouté la procureure de Colmar selon laquelle « (l’homme) sera placé en garde à vue et entendu dès que possible ».

« On en saura plus sur ses motivations à ce moment-là », a-t-elle relevé, confirmant qu’il n’y avait pas d’autre blessé que lui-même en dépit de la présence de « quelques personnes dans la mosquée »au moment où il en avait percuté l’enceinte. « Des investigations sont faites sur le véhicule », toujours selon la procureure. Selon le journal L’Alsace, des démineurs ont examiné la voiture « qui ne contenait pas d’explosif ».

Rumeurs sur les réseaux

Sur les circonstances de l’incident, le véhicule a percuté des plots en bois, avenue de Paris à Colmar, avant de défoncer le portail de la mosquée puis de s’encastrer contre un mur du bâtiment.

La C4 était encore sur les lieux, où se trouvaient de nombreux membres de forces de l’ordre et des sapeurs-pompiers. Les forces de l’ordre rassuraient la population autour du lieu de culte ce samedi en milieu de soirée. En début de soirée, de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux évoquaient une tentative d’attentat, mais les autorités n’ont absolument pas confirmé cette hypothèse.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.