Congo-Brazzaville: 150 000 personnes impactées par les inondations




Les autorités gouvernementales estiment que les inondations causées par les pluies qui tombent sans répit ont déjà touché 150 000 personnes notamment dans les départements des Plateaux (centre), la Cuvette et la Likouala (nord). Brazzaville la capitale n’est pas épargnée : la pluie qui est tombée dans la nuit de vendredi à samedi a renforcé les dégâts au quartier la Base, de l’autre côté de l’aéroport, où les populations affectées appellent les autorités à l’aide.
La principale avenue qui traverse le quartier la Base est méconnaissable : on n’y voit plus le bitume, mais seulement du sable entraîné par les eaux de pluies. Les automobilistes ne s’y aventurent plus.

Dans la rue adjacente, Parfaite, une mère d’enfants, la cinquantaine révolue, multiplie des efforts pour vider sa maison dont la plupart des ouvertures sont bloquées par l’ensablement. Elle demande aux autorités de voler à son secours.

« C’est à l’État que revient la charge de nous gérer, vous et nous,. Sans nous, ce pays ne marcherait pas. Il faut qu’il y ait de l’aide. Que les autorités nous aident », lance-telle.

Ses voisins immédiats sont désemparés et ne savent pas à quel saint se vouer. « Nous sommes à l’abandon et après on dit : vivons ensemble. Peut-on vivre ensemble dans cet état, pendant que de nombreuses personnes, des retraités y compris, ont perdu leurs maisons ? », se lamente un habitant de la Base.

« Nous sommes là et essayons de résister parce que si nous quittons le quartier, il y a des voleurs qui viendront pour voler les tôles sur nos maisons. Donc, nous sommes obligés d’y rester », affirme un autre.

Selon la météo les pluies vont continuer à tomber jusqu’à fin décembre. Officiellement, 150 000 personnes affectées par les inondations à travers le pays attendent une aide conséquente de la part des autorités qui ont décrété l’état de catastrophe naturelle et d’urgence humanitaire.