Côte d’Ivoire: Dj Arafat, la vérité sur la profanation de sa tombe

Dj Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, est accidentellement décédé au petit matin du 12 août dernier après un accident de moto. L’artiste Coupé-Décalé a eu droit à un grand hommage national au Stade Félix Houphouet-Boigny avant que sa mémoire ne soit souillée par des fans qui ont profané sa tombe. Des réactions sont multiples et diverses. Patrice Dama vous en parle…

Tombe de Dj Arafat profanée : ce qui s’en dit et la vérité !!!

Dès l’annonce de la mort de Dj Arafat suite à son accident de sa moto, les suspicions d’un possible buzz ont commencé à circuler. Les adeptes du complot ont expliqué depuis les réseaux sociaux que le champion du Coupé-Décalé avait mis en scène sa fausse mort pour justifier l’arrêt de son « Moto-moto tour », une série de concerts boycottés par les sponsors et les radios, et qui sur le terrain, n’attirait pas de full.

Il fallait pourtant simplement se fier aux images captées par les cameras de surveillance de la rue sur laquelle s’est produit l’accident pour réaliser que le Dahishikan aurait beaucoup de mal à survivre au choc dont il a été victime.

Jusqu’à Paris, et malgré la clarté des images de l’accident et l’implication des autorités ivoiriennes dans la gestion de ce drame, il s’en trouvait des « scénaristes » pour dire qu’ Arafat n’est pas mort. Une amie proche me dira même dans la capitale française « tout ceci n’est qu’un grossier montage. Le Dahishikan va se réveiller lors de la cérémonie du 30 août 2019. C’est juste pour offrir un concert géant gratuit à ses fans qu’ils font croire à sa mort. »

C’est tout éberlué que j’écoutais de telles assertions en me disant que le temps allait très vite nous situer le jour de son hommage.

Ce déni de cette triste réalité était avant tout la preuve du grand attachement des ivoiriens de partout dans le monde à leur artiste. Moi qui n’ai jamais vraiment aimé la musique d’ Arafat, j’ai découvert avec sa mort qu’il était bien plus important pour notre culture que ce que je voulais bien croire.

Mort de Dj Arafat, un montage, selon des ivoiriens de la diaspora

Si dans la plus haute société des personnes en possession de tous leurs moyens arrivent à dépiter de telles conneries sur le supposé complot, alors on peut comprendre en partie la réaction « des Chinois » (nom donné aux fans de l’artiste pour leur grand nombre) qui refusent de croire cette triste vérité.

Dans cette affaire, deux personnes ont lourdement payé leur attachement à Dj Arafat. D’abord sa mère Valentine Logbo dite Tina Glamour, et le ministre Hamed Bakayoko « Hambak », parrain de l’artiste depuis ses premiers succès.

Tina Glamour face à la cruauté du monde

Pour une partie de ceux qui ont réalisé très tôt que le Dahishikan s’en était allé, la mère meurtrie n’affichait pas assez de tristesse. C’est parce qu’elle tiendrait là, selon eux, une occasion de s’en mettre plein les fouilles financièrement. Tenez vous bien, Samuel Eto’o qui était en Côte d’Ivoire et qui a été un des premiers à présenter ses condoléances à Tina Glamour, verra sa petite visite de soutien accompagnée d’une folle rumeur. Il aurait donné 42 millions de FCFA à cette dame forcément en souffrance. Oui, pour certains Ivoiriens l’argent règle tout…

Beaucoup d’Ivoiriens sortiront même leurs calculettes au lieu de pleurer Dj Arafat. Certains se penchent tout de suite sur des droits d’auteurs des oeuvres de l’artiste qui pour eux seront versées à la mère. C’est même pour cet argent qu’elle aurait refusé la résurrection de son fils promise par un pasteur…

Ils en ont raconté des conneries de toutes sortes pour n’avoir aucune once de pitié pour cette mère qui venait de perdre son enfant. Et ça continuait sans interruption…

Quand Hamed Bakayoko paie son affection pour Dj Arafat

Contre le ministre Hamed Bakayoko, ces citoyens d’un autre genre ont brillé par leur sens de l’imagination. « Il est franc-maçon et donc il a sacrifié le petit », disent-ils sur les réseaux sociaux. Même parce qu’il a été le premier à courir au chevet de son jeune protégé, « Hambak » sera accusé d’avoir fait des incantations sur son cadavre.

Qu’auraient dit ces accusateurs si Hamed Bakayoko s’était tenu à bonne distance de cette affaire ?

Quand “des chretiens” voient Dj Arafat

Des bandes-son de supposées révélations de personnes disant avoir parlé avec Dj Arafat viendront enrichir Facebook de ses contenus peu crédibles. L’artiste dénoncerait depuis le pays des morts l’emprisonnement de son âme par ses proches.

« Il dit qu’il veut se lever. Il dit qu’il entend ce qui est dit autour de lui, mais ses proches ne veulent pas qu’il se lève… », dit une dame, une supposée chrétienne, dans un enregistrement sonore parvenu à notre rédaction.

C’est donc avec les rumeurs les unes à côté des autres que les funérailles de l’enfant terrible du coupé-décalé se clôtureront à Abidjan.

C’est lorsque les autorités et la famille du défunt ont quitté le cimetière de Williamsville que l’impensable s’est produit.

Des dizaines de « Chinois », convaincus qu’il n’y avait personne dans le cercueil dressé au nom de Dj Arafat, s’engouffreront à l’intérieur du caveau pour sortir son cercueil avant de l’ouvrir en filmant leur trouvaille.

Ce que disait une « Chinoise » à propos du corps de Dj Arafat

« Ce corps n’est pas celui d’Arafat et nous sommes entrés par le lycée de Williamsville pour accéder au cimetière… Ce corps que vous voyez n’a aucun tatouage… juste un gros tas de maquillage faisant la ressemblance », disait une certaine Diana.

Bien qu’ils aient trouvé Dj Arafat bel et bien couché dans ce cercueil, ils continueront de nier l’évidence. « On l’a touché, ce n’est pas lui, c’est une poupée. Ils ont pris son corps pour faire autre chose », disent d’autres inconnus dans des vidéos sur Facebook.

Brrrrrrrrrr !!! Mais qu’est-ce qu’ils mangent ces « Chinois » ? Des champignons hallucinogènes ? Jusqu’où iront-ils dans la bêtise ?

Une chose est certaine, ils ne se rendent pas compte de la gravité de l’acte qu’ils viennent de poser. Ils ont profané la tombe de leur supposée idole au grand plaisir des manipulateurs bien cachés derrière leurs claviers sur Facebook.

Hamed Bakayoko mal défendu sur Facebook

Après cet acte ignoble, certains soutiens du ministre Hamed Bakayoko, que ses pourfendeurs accusent de vouloir utiliser le corps de l’artiste pour de la magie noire, trouvent que c’est «Dieu qui a fait son palabre »

« Tout ce que Dieu fait est bon. Après la profanation de son sépulcre, si le corps d’Arafat n’y avait pas été trouvé, on t’aurait pointé du doigt. Si l’armée avait interdit l’accès au sépulcre, on aurait dit que cela cachait quelque chose. Maintenant qu’ils l’ont profané et trouvé son corps à l’intérieur, sache que c’est Dieu lui-même qui a fait ton palabre. Tu es blanc comme neige. Félicitations à vous Monsieur le Ministre d’Etat Hambak pour l’organisation pratique de la cérémonie. », dit la célèbre page pro-RHDP “Aminata 24”.

Le souci avec cette réaction qui est censée disculper le ministre Hamed Bakayoko, c’est qu’elle l’accuse d’avoir laissé sans surveillance les lieux à dessein. Voilà qui va encourager une autre polémique déjà lancée par le pro-Soro Guillaume, Franklin Nyamsi, qui pointait « l’incompétence » du ministre Hamed Bakayoko qu’il déteste au plus haut point pour sa rivalité avec son leader.

Ces “Chinois” de Dj Arafat: ce qu’ils risquent”
Les fans de l’artiste auraient pourtant dû savoir une chose : on a beau choisir d’aimer un artiste à un degré qu’on veut, cela ne nous donne droit à rien sur lui. Dj Arafat, aussi célèbre soit-il, n’appartient qu’à ses proches. Seuls eux ont le pouvoir de décider des conditions de son enterrement. Ils ont d’ailleurs été largement bien gentils en acceptant d’exposer le corps de Dj Arafat dans un Stade au nom de sa célébrité. Ils n’étaient nullement tenus de prouver à qui que ce soit la mort de leur fils.

Aller jusqu’à descendre dans sa tombe pour l’en extraire et exhiber son corps à la face du monde, est spirituellement un péché et pénalement un délit puni de 1 à 12 mois d’emprisonnement avec une amende pouvant aller de 50 000 à 500 000 FCFA.

Quand la politique s’invite dans tout en Côte d’Ivoire
Pour toujours continuer de critiquer les autorités ivoiriennes, certains vont jusqu’à expliquer que cet inqualifiable acte des «Chinois» est du fait de l’absence de repères de la jeunesse ivoirienne. Et le responsable est pour eux tout trouvé, c’est le gouvernement ivoirien.

Sans défendre le régime du Président Ouattara, chacun de nous peut constater que lorsqu’un homme ou une femme réussit sa vie, ce sont ses parents qui sont félicités, jamais le gouvernement. Pourquoi le gouvernement serait-il responsable des agissements des fans de Dj Arafat ?

Ce détournement du débat empêche les jeunes fautifs de faire sur eux-mêmes le nécessaire travail de reconnaissance de leur bêtise pour éviter un jour la récidive.

Ce n’est pas la faute du gouvernement si ces jeunes sont sans limites.

Ce n’est pas la faute du gouvernement si les Ivoiriens préfèrent jeter leurs ordures dans les rues ou au coin de leurs habitations.

Ce n’est pas la faute au gouvernement si des personnes qui détiennent un permis de conduire roulent leurs engins sans respecter le Code de la route.

Ce n’est toujours pas la faute au gouvernement si chaque Ivoirien préfère corrompre les agents du service public pour passer devant les autres.

Ce ne sera jamais la faute du gouvernement si les propriétaires des installations anarchiques dans Abidjan se réinstallent aussitôt qu’ils viennent d’être déguerpis.

Albert Einstein disait « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »

Dj Arafat s’en est allé bien trop tôt, nous laissant avec nos fausses polémiques, nos jugements pas crédibles pour deux sous. Malgré la profanation de son sépulcre, le Dahishikan reposera en paix. Dieu dans son immense miséricorde saura lui pardonner ses péchés. Merci l’artiste, merci Ange Didier, merci de suivre ton chemin sans te retourner à tout jamais parce que tu as donné à ton pays plus que ce qu’il était en droit d’espérer de toi. À Dieu “petit” !!!

AFRIQUE SUR7

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.