Dakar-Abidjan : La Centif traque 2,3 milliards Fcfa

Suite et pas fin de l’affaire des virements frauduleux en provenance de Bridge Bank de Côte d’Ivoire au cœur d’une affaire de blanchiment d’argent. Cette affaire pour laquelle Taboulé Sylla et Moustapha Fall sont arrêtés, pour avoir tenté de blanchir au Sénégal 634 millions, n’a pas révélé tous ses secrets.
Selon Libération, le parquet de Dakar a ouvert une nouvelle information judiciaire contre dix neuf hommes d’affaires et des sociétés basées à Dakar pour association de malfaiteurs, intrusion dans un système informatique, faux et usage de faux, blanchiment de capitaux.
Ce suite à un rapport de la Centif qui traque plus de 2,3 milliards Fcfa. Cette somme a été volée dans deux banques ivoiriennes à travers les comptes des hommes d’affaires mis en cause.
Le journal indique que le Doyen des juges, qui a hérité du dossier, a inculpé, pour la 3e fois Taboulé Sylla, Pdg du Groupe immobilier Nabi. Meïssa Sène, Dg d’Egims a été mis en examen pour la 2e fois tout comme Moustapha Fall patron de Sococer et Zézé Flubert Koré qui a effectué les virements frauduleux depuis de la Côte d’Ivoire.
Aussi, 751 millions ont été retracés dans le compte Meïssa Sarr, 198 millions dans ceux de Taboulé Sylla et 433 millions dans les comptes de Moustapha Fall. Lamine Camara devait recevoir 467 millions Fcfa. D’autres personnes formellement identifiés sont visés par un mandat d’arrêt.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.