Des forces russes ont franchi l’Euphrate en direction de la frontière syro-turque – photos

Des forces russes ont franchi l’Euphrate et se dirigent vers la frontière syro-turque, ont fait savoir le 23 octobre des médias publics russes.

Des unités russes ont franchi l’Euphrate en direction de la frontière syro-turque dans le cadre de l’accord conclu le 22 octobre à Sotchi entre la Russie et la Turquie, ont fait savoir le 23 octobre des médias publics russes.

Le convoi russe a été accueilli avec enthousiasme par les habitants. Certains d’entre eux ont brandi des drapeaux syriens au passage de la colonne, selon lui.

Ici sont présentées des images en direct de la ville syrienne de Ras al-Aïn, ce mercredi 23 octobre, à la suite de l’annonce d’un accord militaire entre la Russie et la Turquie. En vertu de cet accord, les forces militaires russes et turques effectueront des patrouilles conjointes afin de garantir le retrait des troupes d’une «zone de sécurité» dans le nord de la Syrie.

La police militaire russe est arrivée vers midi dans la ville syrienne de Kobané à bord de véhicules battant des drapeaux russes, rapporte le correspondant de Sputnik sur place.

L’accord de Sotchi

Les Présidents russe et turc se sont accordés mardi sur le fait que la police militaire russe et des soldats syriens seraient déployés au-delà de la zone de l’opération Source de paix dans le nord de la Syrie dès midi le 23 octobre. En outre, des patrouilles conjointes russo-turques commenceront à une profondeur de 10 kilomètres de la frontière entre l’ouest et l’est du théâtre des opérations, sans pourtant entrer dans la ville de Qamishli.

Le retrait des unités kurdes et de leurs équipements devrait être par ailleurs achevé «dans les 150 heures» qui suivront le mercredi 23 octobre à midi, précise le mémorandum conclu à l’issue des entretiens d’environ sept heures menés à Sotchi.

Vladimir Poutine a informé Bachar el-Assad des clauses du mémorandum sur le nord de la Syrie adopté lors de sa rencontre avec Recep Tayyip Erdogan. Le chef de l’État syrien a approuvé ces décisions, a annoncé Dmitri Peskov, le porte-parole du Président russe.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.