Discours antifrançais en Afrique: Emmanuel Macron désigne les véritables instigateurs

Le président français Emmanuel Macron s’est exprimé une fois de plus contre la résurgence des discours antifrançais en Afrique. C’était à l’occasion du sommet du G5 Sahel à Pau.


Le locataire de l’Elysée a pointé du doigt les puissances étrangères sans pour autant donner le nom d’un pays. Emmanuel Macron a par ailleurs fait savoir que les déclarations contre la France sont « indignes » et révèlent d’autres intérêts:

« Les discours que j’ai pu entendre ces dernières semaines sont indignes (…) parce qu’ils servent d’autres intérêts, soit ceux des groupements terroristes (…), soit ceux d’autres puissances étrangères qui veulent simplement voir les Européens plus loin, parce qu’elles ont leur propre agenda, un agenda de mercenaires », a martelé le président français lors de cette rencontre avec les présidents africains.

Pour le président Macron, les auteurs de ces propos antifrançais sont payés par certaines personnes qui ont intérêt à ce que la France parte de cette zone de l’Afrique où rrègne le terrorisme

« J’entends beaucoup de gens qui disent tout et n’importe quoi. Demandez-vous par qui ils sont payés, demandez-vous quels intérêts ils servent. Moi j’ai mon idée » a poursuivi le président français.

Emmanuel Macron a aussi souligné que les plusieurs soldats français ont été tués depuis 2013 dans le cadre de cette opération. Ils ont sacrifié leurs vies pour la sécurité des Maliennes et des Maliens, des Nigériens et des Burkinabè.

Au cours de cette rencontre avec les pays du G5 Sahel, le président Macron a annoncé le renforcement de la force militaire française Barkhane. Il a précisé que 220 soldats supplémentaires seront envoyés au Sahel.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.