Djibouti : un coup d’État en vue ?

Le site web hch24, qui a déjà à de nombreuses reprises attaqué le président djiboutien ­­­­Omar Guelleh sur des liens présumés avec le groupe terroriste de Daech, continue ses allégations dans le but de discréditer le président djiboutien et surtout, pour créer une panique en Éthiopie.

Selon le site, les daechistes somaliens se battent actuellement dans les territoires du Puntland, en particulier sur les monts Galgala et Goolis situés à l’est de la région, mais le groupe terroriste a déclaré qu’il était en train de créer une arrière-base en Éthiopie.

Daech de la Somalie annonce son projet de déploiement en Éthiopie dans une vidéo, tout en promettant de faire plus de vidéos et de publications écrites en amharique afin de sensibiliser les communautés éthiopiennes.

Ces projets d’expansion vers l’Éthiopie font suite à la dernière visite à Djibouti, au mois de mai 2019, du cheikh Abdulqadir Mumin, qui était arrivé incognito à Djibouti pour se faire soigner avec l’autorisation d’Ismaël Omar Guelleh, mais l’imam a reçu par la même occasion un soutien financier de la part d’Ismaël Omar Guelleh, président de la République de Djibouti qui lui a versé une certain­­e somme d’argent.

Le site accuse cette fois-ci le président djiboutien Omar Guelleh de financer le groupe terroriste Daech ­­afin qu’il puisse se déployer en Éthiopie.

Le président djiboutien fait donc clairement l’objet d’attaques visant à saper sa présidence. Et étonnamment, le Premier ministre éthiopien, Aby Ahmed, serait aussi par la même occasion dans la ligne de mire.

Le groupe terroriste ­de Daech roule surtout pour les États-Unis. Ce qui fait que le financement et les réapprovisionnements en armes proviennent aussi d’eux, ce qui n’est plus un secret pour personne. Par contre, cette menace à l’encontre de l’Éthiopie a tout de même plusieurs sens. C’est peut être une fake news, mais il reste toutefois possible que ce scénario soit envisagé. Pour rappel, suite à la déstabilisation du Soudan, le Premier ministre éthiopien s’était rendu sur place pour tenter de réconcilier le peuple avec son gouvernement. Ce qui lui a valu de passer à côté d’un coup d’État quelques jours après.

Il semblerait que l’Occident a une certaine volonté de vouloir déstabiliser l’Éthiopie pour entièrement remettre la main dessus et garde surtout une rancune vis-à-vis du président djiboutien Omar Guelleh. Tout d’abord, suite à sa perte d’influence en Afrique de l’Ouest au profit des États-Unis, la France a beaucoup tenté de se réimposer dans la Corne de l’Afrique tout comme son allié l’Allemagne. Seulement, ce n’est pas aussi simple, vu le nombre d’acteurs qui sont déjà présents dans la région, notamment l’Italie, mais aussi la Russie et la Chine. Mais ce qui a le plus gêné Washington, c’est une coopération militaire possible entre la Chine et l’Iran à Djibouti.

Ces médias tentent absolument de rattacher le président Guelleh au groupe terroriste Daech, dans le but de faire monter les pays de la Corne de l’Afrique les uns contre les autres comme ils tentent de le faire avec le Mali, et même peut être provoquer un coup d’État à Djibouti.

Par RSA Avec Presstv