Donald Trump donne une explication inédite au teint orange de sa peau

Le teint de Donald Trump est l’un des mèmes les plus anciens le concernant et qui circulent en ligne. Le Président américain vient de le raviver en plaisantant sur les raisons qui ont motivé sa décision de revenir sur l’interdiction imposée par Obama sur les ampoules à forte consommation.

Le Président américain a expliqué pourquoi son teint paraît orange sur les vidéos et les photos. En plaisantant, il a dévoilé que l’abrogation par son gouvernement de la réglementation concernant les ampoules écoénergétiques était liée à ce phénomène.

Les ampoules à faible consommation d’énergie sont «beaucoup plus chères que les vieilles ampoules à incandescence» qui «fonctionnaient très bien», a-t-il affirmé. Cependant, il a révélé que ce n’était pas la seule raison pour laquelle il n’aimait pas les ampoules à économie d’énergie ni les règles élaborées au cours des derniers jours de la présidence Obama pour des raisons environnementales et qui auraient dû entrer en vigueur en janvier.
«Quant à l’ampoule que nous sommes obligés d’utiliser, pour moi, premièrement, et le plus important, c’est que la lumière n’est pas bonne, j’ai toujours l’air orange. Et vous aussi. Leur lumière est la pire», a-t-il déclaré, provoquant des éclats de rire du public.
Un tollé sur le Net
Cette confession soudaine sur son teint, que les internautes moquent depuis la campagne présidentielle de Donald Trump, a provoqué une tempête en ligne.

«Le seul qui ait l’air orange c’est Trump et cela n’a rien à voir avec l’ampoule. Les ampoules à incandescence sont nocives pour l’environnement et coûtent plus cher que leurs alternatives.»
Plus tôt en septembre, l’administration Trump a bloqué la transition des États-Unis vers les ampoules à économie d’énergie et d’autres moyens d’éclairage censés consommer moins, les autorités de régulation fédérales ayant aboli les règles de l’ère Obama qui devaient entrer en vigueur dès le début de l’année prochaine. Les critiques ont insisté sur le fait que cette décision allait perturber les efforts de lutte contre le changement climatique, mais l’administration a soutenu que ces changements feraient monter les prix.
fr.sputniknews.com