Enrico Macias réitère son désir de retourner en Algérie

À l’occasion de son concert à Nice, Enrico Macias a réaffirmé son désir de retourner en Algérie. Dans un entretien avec France 3 Régions, il a confié son souhait que la démocratie s’installe dans le pays grâce au mouvement du 22 février et que «toutes les erreurs du passé» soient oubliées.

À 81 ans, Enrico Macias, l’un des chanteurs français les plus populaires dans le monde, a confié à France 3 Régions, à l’occasion d’un concert gratuit animé dans la ville de Nice, dimanche 22 septembre, qu’il aimerait bien retourner dans son pays natal, l’Algérie, où il est interdit de territoire depuis 1962. Il a affirmé qu’il chantait toujours pour «ses frères pieds noirs et harkis», affichant son optimisme quant au changement du système en Algérie, suite à la révolution populaire pacifique du 22 février.

Né à Constantine en 1938, Enrico Macias, Gaston Ghrenassia de son vrai nom, a déclaré: «bien sûr que j’aimerais y retourner, mais pas dans des conditions difficiles. Si j’y retourne, je veux y retourner en pleine possession de mon amour pour l’Algérie».

Évoquant la souffrance des centaines de milliers d’Européens ayant quitté l’Algérie à la veille de l’indépendance de peur de représailles, l’artiste a souligné qu’il «chante toujours des chansons pour [ses] frères pieds noirs [anciens colons d’Algérie, ndlr] et harkis, dans le monde entier et depuis 56 ans». «Je suis très content de les voir, parce que les années ont passé mais notre identité est toujours la même», a-t-il ajouté, soutenant que «nos racines ont été déplacées mais elles sont toujours bien ancrées en nous».

«Oublier toutes les erreurs du passé»

Pour Enrico Macias, le mouvement populaire pacifique du 22 février en Algérie porte en lui un espoir de changement qui pourrait renverser la donne.

«Ces mouvements de jeunes qui se sont révoltés sans violence m’ont donné beaucoup d’espoir», a-t-il affirmé, ajoutant qu’il «souhaite que le système qui existait disparaisse et qu’il y ait en Algérie une vraie démocratie pour oublier toutes les erreurs du passé».

Le 22 mars 2019, le chanteur a également exprimé ce même désir de retourner en Algérie sur le plateau de C à vous. Cependant, son soutien inconditionnel à Israël demeure l’un des obstacles majeurs empêchant son retour.fr.

sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.