Epstein: Le prince Andrew se retire de la vie publique pour tenter de se faire oublier

Quelques jours après son entretien à la BBC dans lequel il a abordé sa relation avec le financier américain Jeffrey Epstein, le second fils d’Élisabeth II a annoncé qu’il mettait fin à ses engagements publics et ce avec l’accord de la reine.

Le prince Andrew, embourbé dans une polémique sans fin sur l’affaire Epstein et répudié par nombre d’entreprises et universités avec lesquelles il collaborait, a annoncé mercredi «mettre fin à ses engagements publics», dans une des pires crises qui secoue la famille royale britannique depuis des décennies, informe l’AFP.

Le duc d’York fait la Une des journaux depuis une longue et calamiteuse interview télévisée sur ses relations avec le financier américain Jeffrey Epstein, qui était accusé d’avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures des années durant et s’est suicidé en prison.

Le prince s’est vu notamment reprocher de ne pas avoir pris ses distances avec lui, et de ne pas avoir exprimé d’empathie pour les victimes présumées.

«Il est devenu clair pour moi ces derniers jours que les circonstances de mes liens passés avec Jeffrey Epstein sont devenues une perturbation majeure du travail de ma famille et du [mien]», explique le prince dans un communiqué, cité par l’AFP.

«En conséquence, j’ai demandé à Sa Majesté si je pouvais me retirer de mes engagements publics dans un avenir proche», ajoute le prince, précisant que la reine lui avait «donné sa permission».

Le second fils de la reine Élisabeth II a dit mercredi «continuer de regretter sans équivoque [son] association malavisée avec Jeffrey Epstein» et «compatir profondément avec toutes les personnes affectées» par l’affaire. Il se dit «bien sûr» prêt à coopérer à l’enquête.

L’affaire Jeffrey Epstein

Jeffrey Epstein, qui avait des connexions avec des personnalités puissantes dont Bill Clinton ou Donald Trump, a été arrêté le 6 juillet aux États-Unis. Il était accusé d’avoir organisé un vaste réseau d’exploitation sexuelle de mineures.

Le 10 août 2019, il a été retrouvé mort dans sa cellule du Centre correctionnel métropolitain de New York. Les enquêteurs ont conclu au suicide par pendaison.

Source

L’entrevue lunaire du prince Andrew décryptée en français

Cette entrevue est encore plus tordue que je pensais. A un moment, Andrew explique le fait qu’il est allé passer 4 jours chez Epstein (présenté pourtant comme n’étant pas son ami) pour mettre fin à sa relation avec lui comme étant une “tendance a être trop honorable”. Ce type est vraiment un clown pathétique (et un mauvais menteur).

Il affirme aussi qu’il n’a jamais suspecté de comportement pédophile chez son “non-ami” alors que la résidence de Palm Beach dans laquelle il est allé avait des murs tapissait de photos nues dont certaines avec des adolescentes. Il a aussi été aperçu dans son appartement de New-York en 2010 (donc bien après la première condamnation complaisante d’Epstein) en compagnie de jeunes femmes dont certaines vraisemblablement mineures.

Il indique aussi qu’il était bien placé pour détecter les personnes abusant des enfants dans la mesure ou il collaborait avec la NSPCC (La Société nationale pour la prévention de la cruauté envers les enfants qui est une organisation caritative qui milite pour la protection de l’enfance au Royaume-Uni). Manque de chance pour lui, Jimmy Savile, l’un des pires pédo-criminels du pays collaborait également avec des ONG caritatives comme Children In Need. C’est un peu “la bonne excuse du pédo de base” en somme.

Lu ici

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.