Erdogan à l’ONU : Où était Israël avant 1947 ?! Il a ravagé toute la Palestine, en la rayant de la carte

« Israël ne s’abstient pas encore de piller les territoires palestiniens et continue de les ravager« , a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, mardi soir, dans son discours à l’Assemblée générale des Nations unies, en levant la carte de Palestine, précisant que l’occupation israélienne a créé son État d’apartheid sur l’intérieur occupé en 1948, et depuis, il ne cesse de dévorer le reste des terres de la Palestine historique.

Dans son discours, qui a consacré une grande partie de son temps à la cause palestinienne, Erdogan a présenté une carte de la Palestine dans laquelle il montrait comment l’occupation israélienne volait des terres palestiniennes depuis des décennies.

« Où est Israël? Où se trouvent ses frontières? Et où se limiteront-elles ? N’y aura-t-il pas de frontières? », a demandé Erdogan à l’ONU, en référence au contrôle progressif des territoires palestiniens de 1947 à nos jours.

Erdogan a expliqué au public qu’en 1947, le territoire représentait l’ensemble de la Palestine, ainsi que le plan de partition, puis l’extension d’Israël depuis 1967.

« Aujourd’hui, la Palestine est presque inexistante », a-t-il déclaré, soulignant l’existence d’un « État de Palestine situé à la frontière de 1967, avec Jérusalem-est comme capitale éternelle ».

Se référant à « l’accord du siècle » et réitérant son rejet, Erdogan a souligné: ‘ »Aucun plan ne sera juste et réalisable ».

« L’objectif de l’accord du siècle est d’éliminer l’Etat de Palestine et de noyer le monde de sang ! », a-t-il poursuivi.

Erdogan a souligné que les Nations Unies ont pris de nombreuses résolutions contre « Israël » qui n’ont pas été mises en œuvre, se demandant « quel est le rôle des Nations Unies, si ces résolutions ne sont pas appliquées et que nous n’avons pas d’influence, où est la justice ? »

Il a ajouté que l’occupation israélienne poursuit les activités « injustes » de colonisation en Cisjordanie, ainsi que ses actions contre la bande de Gaza. Elle viole d’une manière flagrante le droit international et l’honneur de l’humanité.

« Que fait l’ONU pour la cause palestinienne?! », a-t-il demandé, appelant les autres pays à apporter un soutien concret aux Palestiniens.

Erdogan a fustigé la communauté internationale pour son silence pesant envers le meurtre horrible commis par des soldats israéliens en tuant une Palestinienne au check-point de Qalandia, il y a quelques jours, malgré la possibilité de la contrôler.

Erdogan a décrit le meurtre comme un acte « méprisable et lâche », réitérant qu’en dépit de cela la conscience mondiale n’a pas réagi à l’égard de ce crime horrible

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.