États-Unis: Donald Trump exploite à son profit la procédure de destitution

Selon un dernier sondage, Donald Trump l’emporterait dans le Michigan face à tous les candidats démocrates en vue de la course à la Maison Blanche en 2020. Un État qu’il avait remporté de justesse en 2016. Le président est aussi en tête en Pennsylvanie et dans le Wisconsin, deux autres États clés.

Loin de l’affaiblir, la procédure de destitution entamée contre Donald Trump semble bien galvaniser son électorat. Le président américain ne cesse de dénoncer la procédure engagée contre lui par les démocrates.

Extraordinaire outil de campagne

Il la qualifie « d’escroquerie, de chasse aux sorcières, et même de tentative de coup d’État ». Mais elle est aussi un extraordinaire outil de campagne et de récolte de fonds pour le président. Dès le mardi 24 septembre et l’annonce du lancement de la procédure de destitution, le camp de Donald Trump a investi massivement en publicités sur Facebook : 5,4 millions de dollars ont été dépensés sur le réseau social depuis.

Des messages ciblés, qui s’ajoutent aux SMS d’appels aux dons. À chaque nouvelle étape de la procédure, les textos pleuvent sur les portables de toutes les personnes qui ont assisté un jour à un meeting du président. La stratégie est efficace. Trois millions de dollars ont, par exemple, été récoltés au premier jour des auditions publiques devant la chambre, avec des dons de moins de 200 dollars chacun.

Dans le sillage de cet effort publicitaire et financier, les sondages deviennent favorables au président. Il est actuellement donné vainqueur dans trois États clés, le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin, quel que soit le candidat démocrate auquel il sera opposé.