Éthiopie : vers un démembrement du pays ?

Le démembrement de l’Éthiopie serait-il inévitable ? Le Parlement éthiopien a adopté le 24 août une nouvelle loi électorale et seulement quelques jours après, le Conseil électoral éthiopien a annoncé qu’un référendum d’autodétermination du peuple Sidama se tiendrait le 13 novembre prochain.

Tout ceci s’ajoute à la toute récente visite du Premier ministre éthiopien en Israël et sa rencontre avec Benjamin Netanyahu ; le vecteur des plans divisionnistes US dans la corne de l’Afrique.

Lors de cette rencontre, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a appelé à renforcer la coopération sécuritaire avec l’Éthiopie, pays stratégique de la Corne de l’Afrique, dimanche 1er septembre lors d’une rencontre à Qods avec son homologue éthiopien, Abiy Ahmed. « Nous pensons que nous pouvons partager nos expériences, du fait que malheureusement nous avons besoin de nous protéger », a déclaré Netanyahu au Premier ministre éthiopien.

Qui dit sécurité, dit ingérences militaires, et qui dit ingérences militaires dit déstabilisation et enfin démembrement du pays.

En effet, déjà impliqué par l’axe France/USA dans la région sahélienne pour faire avancer les projets néo-colonialistes des puissances occidentales, Israël s’aventure cette fois-ci dans la Corne de l’Afrique et tente de reproduire le même scénario qu’au Soudan.

Mais le cas de l’Éthiopie est bien plus complexe : contrairement aux plans divisionnistes qu’ils ont menés au Soudan, au Cameroun ou encore au Mali, où ils ont tenté de découper les pays en plusieurs parties ; en Éthiopie, les Occidentaux voient plus grand et mettent la main sur une région qui se trouve au cœur du pays et dont l’autonomie pourrait provoquer un chaos total dans tout le pays, mais également dans son pays voisin, l’Érythrée.

Créer un État au sein même de l’Éthiopie, l’amènerait à ressembler à la Somalie. En d’autres termes, un État dans lequel les lois internationales n’auraient aucun impact. Est-ce à cela que l’Occident voudrait arriver ?

Par RSA Avec Presstv