Fuite de données et chantage au sujet du 11 septembre : Qu’est-ce que cela signifie et à quel point est-ce explosif ?

Le groupe de pirates « The Dark Overlord » a menacé de publier des documents piratés à propos du 11 septembre. Ils font du chantage aux autorités du gouvernement américain. Il est curieux que seuls RT-Deutsch et T-Online en aient parlé dans les médias allemands. En revanche, les médias grand public allemands ont rapporté certaines choses lorsque le même groupe de pirates a récemment fait chanter Netflix (un fournisseur de films en ligne) pour une série télévisée. Cela soulève la question : Qu’est-ce qui a la plus grande valeur informative ?

www.kla.tv/14960

Opinion sans fard, aujourd’hui avec Thomas Röper, exploitant du site web critique envers les médias www.anti-spiegel.ru. Son travail se concentre sur la critique de la couverture médiatique occidentale en général, l’image (médiatique) de la Russie en Allemagne et les thèmes de géopolitique et d’économie.

Aujourd’hui, nous parlons de « théories de conspiration », car le groupe de pirates « The Dark Overlord » a menacé de publier des documents piratés à propos du 11 septembre, qui auraient apparemment « des conséquences dévastatrices pour le Deep State des Etats-Unis ». Ce n’est pas un sujet qu’évoquent les médias allemands, or il pourrait être très explosif ; ou pas. C’est actuellement de la pure spéculation.

Même si beaucoup d’entre vous connaissent probablement les choses bizarres qui circulent à propos du 11 septembre, j’aimerais en parler brièvement ici pour tous ceux qui n’en ont jamais entendu parler.

La version officielle du 11 septembre est connue : Oussama Ben Laden a envoyé en Amérique douze terroristes qui ont piraté quatre avions et commis la pire attaque terroriste de l’histoire. Jusqu’ici, c’est simple et clair.

Toutefois, il y a quelques points d’interrogation que je voudrais mentionner brièvement. D’abord, une question simple : Combien de tours se sont effondrées à New York le 11 septembre ? Si votre réponse est « deux », je dois vous décevoir. Il y avait trois tours, mais la troisième, « World Trade Center 7 » ou « Salomon Building » (WTC7), n’a pourtant été percutée par aucun avion. Il n’y a eu que quelques petits incendies qui, selon la version officielle, ont provoqué l’effondrement du bâtiment en chute libre. Le problème, c’est que cela ne s’est jamais produit avant ou après le 11 septembre. Cela malgré le fait qu’il y a eu beaucoup de tours dans le monde où des incendies plus grands et plus ardents ont duré beaucoup plus longtemps que dans le cas du WTC7, comme vous pouvez le voir sur cette image ironique mais vraie. Cependant aucun des bâtiments ne s’est effondré, cela ne s’est produit qu’au WTC7.

Fuite de données et chantage au sujet du 11 septembre : Qu’est-ce que cela signifie et à quel point est-ce explosif ?

Il est également curieux que la BBC ait rapporté l’effondrement du WTC7 en direct de New York 20 minutes avant l’effondrement. La correspondante avait reçu la nouvelle du téléscripteur Reuters et l’avait relatée en direct à la télévision, alors qu’en arrière-plan, on pouvait voir que le bâtiment était toujours debout. La BBC ne s’est excusée pour ce faux reportage qu’en 2009. […]

Mais il y a d’autres incohérences à propos du 11 septembre.

Il est courant en aviation qu’un avion qui vole sans contact radio ou dévie de sa trajectoire soit suivi par des intercepteurs. Chaque pays dispose d’escadrons spéciaux à cet effet, qui atteignent généralement un tel avion en quelques minutes. Comme je l’ai dit, c’est la routine et cela arrive pratiquement toutes les semaines. Ce n’est que le 11 septembre que cette routine est censée avoir échoué avec quatre avions en même temps : A 8h14, le premier avion a été piraté, à 8h46, ce premier avion a percuté une tour à New York et c’est seulement à 10h03 que le dernier avion s’est écrasé. Ainsi, même après le premier impact à New York, les avions ont encore pu voler une heure et 17 minutes sans être dérangés dans l’espace aérien américain et sans que des intercepteurs soient envoyés. Quelque chose qui ne s’est jamais produit ni avant ni après le 11 septembre.

Et enfin, l’impact sur le Pentagone est aussi quelque chose que les pilotes ne peuvent pas vraiment expliquer. Même les meilleurs pilotes ne sont pas capables de piloter un Boeing 757 à 800 km/h à une altitude de dix mètres comme des amateurs sont censés l’avoir fait selon la version officielle.

Comme je l’ai dit, ce sont tous des faits, pas des théories de conspiration. Il y a encore d’autres questions sans réponse, mais laissons cela de côté. […]

Les « théoriciens du complot » qui posent ces questions discutent actuellement de trois versions et les appellent « Surprise », « LIHOP » et « MIHOP ».

« Surprise » est la version officielle : Ben Laden a surpris les USA.

« LIHOP » signifie « Let It Happen On Purpose » et signifie que c’était Oussama Ben Laden, mais que les USA le savaient et l’ont laissé faire. Pour une raison ou une autre.

Et « MIHOP » signifie « Make It Happen On Purpose » et signifie que les USA ont eux-mêmes mis en œuvre le 11 septembre.

Aujourd’hui, on peut se demander pourquoi quelqu’un aux États-Unis, voire le gouvernement lui-même, aurait fait cela ou même l’aurait seulement permis. Il y a aussi des théories à ce sujet, parce que beaucoup d’argent a été gagné avec le 11 septembre.

Les jours précédents, par exemple, de grandes sommes ont été misées en bourse sur la baisse des cours précisément des compagnies aériennes et des constructeurs d’avions concernés par les attentats du 11 septembre, mais pas des autres compagnies. Et les prix ont ensuite chuté massivement. Ces transactions n’ont jamais fait l’objet d’une enquête et à ce jour, personne ne sait qui a gagné le jackpot.

Le World Trade Center avait également changé de mains en juillet 2001, deux mois avant le 11 septembre, et le nouveau propriétaire avait souscrit une assurance, si bien que le 11 septembre lui a rapporté de gros profits. Il a reçu des compagnies d’assurance 4,5 milliards de dollars, soit beaucoup plus que la valeur réelle des bâtiments.

Mais tout cela est infime par rapport aux bénéfices qu’a rapportés l’industrie de l’armement aux États-Unis dans la guerre contre le terrorisme qui a suivi, soit des centaines de milliards de dollars. L’industrie pétrolière des USA, qui a obtenu les droits sur le pétrole irakien après la guerre en Irak, en a également tiré des milliards de dollars.

Et comme par hasard, de hauts membres du gouvernement américain, jusqu’au vice-président, étaient très étroitement liés à l’industrie pétrolière et, justement à toutes les entreprises qui en ont le plus profité. Ils travaillaient pour elles avec des salaires de millions de dollars avant de rejoindre l’administration Bush.

Certains peuvent considérer cela comme une coïncidence, d’autres comme suspect. Je n’ai présenté ici que des faits, chacun doit rechercher par lui-même les réponses aux questions qu’il peut se poser. […]

Et si on sait tout cela, alors les messages des derniers jours sont intéressants. Le groupe de pirates « The Dark Overlord », spécialisé dans le vol de données et le chantage et qui a déjà volé et fait fuiter une saison complète de Netflix pour lui extorquer de l’argent, affirme maintenant qu’ils ont piraté des documents explosifs sur le 11 septembre. Ils parlent de 18 000 documents qu’ils ont obtenus de cabinets d’avocats, de compagnies d’assurance et d’organismes gouvernementaux, dont certains auraient dû être détruits.

Fuite de données et chantage au sujet du 11 septembre : Qu’est-ce que cela signifie et à quel point est-ce explosif ?

Maintenant, « The Dark Overlord » veut de l’argent des organisations concernées, menaçant en cas de refus de publier les documents. Parallèlement, ils offrent les documents à quiconque est prêt à les monnayer.

Et ils disent : « A toutes les autres parties concernées (compagnies aériennes, avocats de première instance, sociétés d’enquête, FBI, TSA, FAA, banques, sociétés de sécurité, etc.) : Nous allons vous démolir si vous ne commencez pas à « jouer au ballon ». Toute cette situation deviendra bientôt une tragédie bien plus grande pour votre survie. Faites le bon choix. »

On ne sait pas ce qu’ils ont vraiment. Cela peut être très explosif en ce qui concerne les questions en suspens. Ou pas. Ils ont maintenant publié les premiers documents et ils semblent au moins authentiques, mais ils ne sont pas particulièrement intéressants. Cependant, le groupe de pirates lui-même le dit aussi et annonce d’autres publications, les documents deviennent ainsi à chaque fois plus explosifs. On verra bien.

Je trouve intéressant qu’il n’y ait pas d’informations sur cette histoire dans les médias allemands. Seule RT-Deutsch en a parlé, avec tous les liens vérifiables, ce n’est donc pas une histoire imaginaire.

Le seul reportage des médias grand public allemands je l’ai trouvé sur T-Online, où l’histoire est minimisée et où il est beaucoup question de « théories de conspiration ». Quoi qu’il en soit, peut-être que tout cela n’a pas de conséquences, mais je pense qu’il est intéressant de noter que les médias grand public allemands n’en parlent pas, alors qu’on peut lire beaucoup de choses sur le précédent piratage de Netflix dans ces médias en Allemagne.

Et je me demande ce qui a la plus grande valeur informative : Que Netflix ait été victime de chantage à cause d’une série télévisée ou que les autorités gouvernementales américaines soient victimes de chantage à cause de documents piratés sur le 11 septembre. Mais chacun peut juger par lui-même.

de dd

Liens : https://www.anti-spiegel.ru/blog/datenleck-und-erpressung-zu-9-11-was-bedeutet-das-und-wie-brisant-ist-es

source:https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr