Golfe Persique: accord militaire Iran-Russie

« Manœuvres militaires russo-iraniennes dans l’océan Indien et le golfe Persique »

Le contre-amiral Hossein Khanzadi, commandant en chef de la marine iranienne, a déclaré que l’Iran et la Russie organiseront prochainement des exercices militaires à Makran, cette région stratégique située à Bandar Abbas au sud de l’Iran et qui donne sur le détroit d’Hormuz. L’information attire attention dans un contexte d’extrême tension où les États-Unis et la Grande-Bretagne se démènent pour mettre sur pied une coalition de guerre contre l’Iran dans cette région ultra-stratégique.

En visite en Russie, le contre-amiral Khanzadi qui a accordé un entretien à l’agence iranienne IRNA, a affirmé qu’une réunion de coordination et de planification allait bientôt se tenir avec la partie russe et que des exercices militaires conjoints allaient avoir lieu non seulement dans le golfe Persique, mais aussi dans l’océan Indien.

Le contre-amiral Khanzadi qui représente le chef d’état-major iranien à Saint Petersbourg où se tient la journée nationale de la marine russe, a évoqué un important accord qu’il a signé avec e ministère de la Défense de la Fédération de Russie.  » Certaines clauses de l’accord sont catégorisées, mais dans l’ensemble il s’agit d’approfondir les coopérations militaires de part et d’autre et cette coopération touche aussi les marines des deux pays. C’est la première fois que l’Iran et la Russie signe un tel accord qui marque un tournant dans les coopérations militaires irano-russe, a dit le capitaine.  

Commandant en chef de la marine iranienne :  » la coopération militaire irano-russe garantira la sécurité des voies navigables du monde ».

Lors de son interview avec IRNA, le contre-amiral Khanzadi a aussi évoqué d’importantes discussions qui  avaient eu lieu sur le développement d’ »interactions défensives et militaires dans la mer Caspienne », soulignant que cela s’inscrivait dans le cadre de la réunion des forces navales des pays côtiers de la mer Caspienne ainsi que sur base de l’accord précédemment signé avec Moscou. Une partie de nos discussions avec les autorités russes porte sur la perspective des coopération à court, à moyen et à long terme et qui engage effectivement les forces armées des deux pays ».

Jeux internationaux de l’armée

Plus loin dans ses propos, le commandant en chef de la marine iranienne a fait allusion aux Jeux internationaux de l’armée organisés à l’initiative de la Russie.  » La section  » plongée profonde » se déroulera en Iran et à Kish et le commandant adjoint des forces navales russes assistera à la cérémonie d’inauguration « .

La cinquième édition des Jeux internationaux des armées se déroulera du 3 au 17 août, avec la participation de plus de 30 pays. Le CGRI, les forces navales  de l’armée iranienne et l’armée de terre y prendront part. 

Les Jeux internationaux des armées sont un événement sportif militaire organisé annuellement depuis août 2015 par le ministère russe de la Défense. Ils impliquent  des dizaines de compétitions sur une durée de deux semaines.

L’équipe iranienne participera aux compétitions de plongée profonde et à celles de la Coupe de la mer. Il a ajouté aussi que les compétences des forces d’opérations spéciales et des commandos iraniens seront démontrées aussi au cours de ces compétitions.

Manoeuvers irano-russe dans l’océan Indien

Lors de sa visite à Moscou, le contre-amiral Hossein Khanzadi a également rencontré son homologue philippin dont le pays prendra bientôt en charge la présidence du sommet des commandants militaires de la marine pacifique. « En développant des coopérations, les deux parties [l’Iran et les Philippines] peuvent établir de bonnes relations avec les forces marines [opérant] dans l’océan indien et dans le Pacifique », a-t-il noté faisant dire aux analystes que l’Iran s’apprête à avoir une présence en mer de Chine où les États-Unis ont déclenché une véritable course militaire contre la Chine.  » L’Iran et les Philippines pourront développer leurs coopérations et établir des ponts entre l’océan Indien et Pacifique », a dit le commandant.

Ces propos sont tenus alors que les États-Unis et la Grande-Bretagne cherchent à mettre sur pied une coalition de guerre, propre à imposer un contrôle militaire sur le détroit d’Hormuz et le golfe Persique. L’Iran a affirmé et prouvé dans les faits que c’est un vœu pieux. « Les propos tenus par le contre-amiral Khanzadi laissent penser que l’Iran a déjà mis sur pied une contre-coalition avec la Russie, contre-coalition à laquelle prendra part la Chine. Une présence marine iranienne en Pacifique est parfaitement imaginable, ajoute un analyste joint par Presstv. 

Par Regardsurlafrique Avec Presstv