Impunité Epstein – prince Andrew soulagé : la police britannique n’ouvrira pas d’enquête après les accusations de trafic sexuel

Cité dans le scandale Jeffrey Epstein, le prince Andrew ne sera pas poursuivi par la police britannique après les accusations de trafic sexuel d’une jeune femme.

Première victoire pour le prince Andrew. Cité dans le scandale Jeffrey Epstein, du nom du milliardaire accusé de pédo-criminalité qui s’est suicidé en prison, le fils d’Elizabeth II ne sera pas poursuivi aux Etats-Unis. Après la mort de l’homme d’affaires, les noms de ses amis ont été exhumés. Parmi eux : le prince Andrew, accusé par une jeune femme de trafic sexuel. Virginia Roberts Giuffre, qui affirme avoir été “l’esclave sexuelle”et la rabatteuse de Jeffrey Epstein pendant trois ans, a accusé le duc d’York de relations sexuelles sous la contrainte.

Selon les informations de Channel 4, la police britannique a décidé de ne pas poursuivre le prince Andrew. En 2015 déjà, les enquêteurs ont commencé à analyser les “preuves disponibles” après avoir reçu une plainte d’une jeune femme qui expliquait avoir été “contrainte d’avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew”. L’année suivante, les avocats de Virginia Roberts Giuffre ont contacté la police qui leur a affirmé avoir “examiné les preuves disponibles” avant de décider que cette affaire “ne ferait pas l’objet d’une enquête approfondie”.

Des vacances avec… son ex-femme

Dans les documents du tribunal, elle affirme qu’en 2001, à l’âge de 17 ans, elle a été victime du réseau de Jeffrey Epstein et qu’elle avait été forcée d’avoir des relations sexuelles avec un membre de la famille royale britannique, le prince Andrew. Une photo du début de l’année 2001, prise dans une maison supposée être celle de Ghislane Maxwell (la maquerelle présumée), montre le fils de la monarque britannique passant son bras autour de la taille de Virginia Roberts Giuffre. Du côté du prince Andrewet du Palais de Buckhimghan, on a d’ores et déjà démenti ces accusations.

“Il s’agit d’une procédure qui se tient aux États-Unis, qui ne concerne en rien le duc d’York. Toute évocation d’actes illégaux envers des mineurs est absolument fausse”, a directement réagi le Palais britannique. Et face au scandale, le prince Andrew peut compter sur un étonnant soutien : celui de son ex-femme. Comme l’explique The Sun, Sarah Ferguson a décidé de lui offrir un week-end romantique pour montrer au monde entier qu’ils font front à deux. Ainsi, le jeudi 15 août, ils se sont envolés pour Malaga retrouver leur refuge espagnol favori. “La duchesse a insisté pour partir en vacances avec le duc, s’occuper de lui et montrer au monde qu’elle le soutient, assurait une source. Le duc a été assez détendu jusqu’à présent, il commence à paniquer tout seul. C’est devenu la plus grande histoire du monde et il est au cœur de la couverture.”

Source-wikistrike.com