Indonésie: 100 coups de canne pour ceux qui s’en prennent aux animaux sauvages

Les braconniers qui s’en prennent aux orangs-outans, tigres et autres animaux sauvages pourront désormais être condamnés à recevoir jusqu’à 100 coups de canne dans la province indonésienne d’Aceh, la seule à appliquer la charia.

Et les fonctionnaires chargés de protéger ces animaux pourraient recevoir jusqu’à 60 coups en cas de négligence grave. Ces deux peines s’ajouteront à la peine de prison prévue par la loi nationale.

C’est la première loi prévoyant ce genre de punition pour autre chose que des transgressions morales. Malgré les protestations internationales, la province d’Aceh prévoit en effet le fouet en public pour nombre de fautes contre la morale, notamment le jeu, le fait de boire de l’alcool ou les relations sexuelles avant le mariage ou homosexuelles. La peine est généralement infligée avec une canne de rotin.

“Protéger la nature et son équilibre font partie de la loi islamique”

L’Indonésie est le plus grand pays musulman au monde, mais sa province d’Aceh est la seule à appliquer la charia.

La province d’Aceh est “le centre de la biodiversité sur l’île de Sumatra, et abrite notamment des orangs-outans, des rhinocéros, des éléphants et des tigres”, ainsi que de nombreux oiseaux endémiques à cette île, a expliqué à l’AFP le député Nurzahri (qui ne porte qu’un seul nom, comme souvent en Indonésie). “Protéger la nature et son équilibre font partie de la loi islamique”, a-t-il ajouté.

  •  

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.