Irak : La contestation se poursuit

Depuis le 1er octobre, les manifestants sont dans la rue pour protester contre le pouvoir en place en Irak. Ce dimanche, des centaines d’étudiants ont rejoint la manifestation, après un appel à une grève générale, tandis que d’autres manifestants reprenaient le contrôle de ponts stratégiques.

Dès le début de journée, de nombreux groupes d’étudiants sont descendus dans les rues de la capitale irakienne. Vêtus de leur traditionnel uniforme blanc, ces jeunes Irakiens ont rejoint les rangs des protestataires après un appel à la grève générale ce dimanche, lancé la semaine dernière sur les réseaux sociaux. Par dizaines, ils affluaient donc vers la place Tahrir, où des centaines de manifestants étaient déjà rassemblés, comme chaque jour depuis plus d’un mois maintenant à Bagdad.

Mobilisation ?

Si le mouvement ne connaît plus les immenses foules du début de la contestation, une partie de la population reste bien mobilisée dans la capitale irakienne. Ces manifestants continuent ainsi de tenir la place Tahrir au centre de la ville. Certains font face, continuellement, aux forces de sécurité, aux abords de ce point de rassemblement, et même sur certains ponts, repris par les protestataires ces derniers jours.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.