Italie: Matteo Salvini veut des élections législatives anticipées

La coalition populiste au pouvoir était sous tension depuis les élections européennes, marquées par la victoire de la Ligue qui a doublé ses voix par rapport aux législatives de 2018, tandis que le Mouvement 5 Étoiles (M5S) les a divisées par deux. Fort des sondages qui créditent son parti de 37 à 39 % des intentions de vote, Matteo Salvini a décidé de rompre l’alliance brinquebalante avec Luigi Di Maio, après le rejet au Sénat d’une motion du M5S contre le projet Lyon-Turin, votée juste avant la fermeture estivale des chambres, le 7 août.

Matteo Salvini a officiellement réclamé, jeudi soir, à Pescara, station balnéaire des Abruzzes où il a tenu un meeting de campagne électorale, un retour aux urnes au plus tôt. Parce qu’il est lassé de ses alliés du M5S qui, dit-il, bloquent le pays. « Je ne supporte plus les non. Non à ceci, non à cela. Il faut agir, construire, travailler. On n’a pas besoin de ministres qui bloquent les chantiers publics, a lancé le vice-Premier ministre. Et donc, redonnons la parole aux Italiens. Nous, nous sommes au service du peuple italien ! ».

Conte demande à Salvini de s’expliquer

Le chef de la Ligue a précisé qu’il entendait se présenter comme candidat au poste de Premier ministre. Mais il lui faudra un peu de patience car le président du Conseil, Giuseppe Conte, a expliqué au cours d’une conférence presse qu’il a tenue au siège du gouvernement après le discours de Salvini que le ministre de l’Intérieur devra se présenter devant le Parlement « pour expliquer aux électeurs ce qui le pousse à interrompre brusquement l’activité du gouvernement ».

La date de la réouverture anticipée des Chambres pour ce débat n’a pas encore été communiquée.