La Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missile

Quelques heures seulement après avoir annoncé la reprise des négociations nucléaires avec les États-Unis, la Corée du Nord a procédé à un nouveau tir de missile balistique tôt ce matin. Une provocation majeure : ce projectile a atteint la zone économique exclusive japonaise.

Cela faisait deux ans que le régime n’avait pas procédé à un tel essai. La présidence sud-coréenne affirme ce matin que la Corée du Nord vient de procéder au tir d’un missile destiné à être lancé depuis un sous-marin. Ce tir a eu lieu depuis la ville portuaire de Wonsan, face à la mer du Japon, probablement depuis une barge immergée en mer.

Le missile, sans doute d’un type nouveau, est monté très haut, à 910 km. Il a parcouru 450 km avant de retomber dans la zone économique exclusive japonaise. C’est la première fois depuis deux ans qu’un engin nord-coréen va aussi loin. Avec une trajectoire plus aplatie, il aurait pu aller beaucoup plus loin.

Viol des résolutions de l’ONU

« Ce tir viole les résolutions de l’ONU », a déclaré le Premier ministre nippon Shinzo Abe. Cette provocation majeure peut être interprétée comme un moyen pour le régime d’afficher ses capacités militaires et de faire pression sur les États-Unis, avant le début des négociations nucléaires prévues samedi, et attendues depuis des mois.

La Corée du Nord veut s’asseoir à la table des pourparlers en position de force.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.