La grande peur des Saoudiens en exil

Lemonde- Par Gilles Paris et Benjamin Barthe

EnquêteIls sont de plus en plus nombreux à quitter le pays et à afficher leur opposition au prince héritier Mohammed Ben Salman, malgré les risques de représailles.

Dans le monde arabe, dans les cercles hostiles au pouvoir saoudien, Mohammed Ben Salman a hérité d’un nouveau surnom. Fini l’acronyme « MBS », trop plat, trop neutre. Pour désigner le prince héritier du royaume, ce colosse de 34 ans à l’épaisse barbe noire dont l’ombre plane sur l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le 2 octobre 2018, et sur la famine au Yémen, on dit désormais : « Al-dab al-dasher ». Une expression de la rue, pleine d’irrévérence, qui signifie littéralement « L’ours lâché en liberté ».

La formule est de Ghanem Al-Dossari, un opposant saoudien de 39 ans, exilé à Londres, producteur et présentateur sur YouTube d’une émission politico-satirique, immodestement dénommée Ghanem Show. Ses sketchs brocardent la couronne saoudienne, qualifiée de « Salmanco », un mot-valise composé à partir de Salman, le prénom de l’actuel souverain, père de MBS, et d’Aramco, la compagnie nationale pétrolière, vache à lait du pays.

Dans ces vidéos, le numéro deux saoudien, qui est aussi à l’origine de plusieurs réformes sociales, comme l’autorisation faite aux femmes de conduire, est présenté comme un dirigeant balourd et brutal, multipliant les gaffes. Un « dab al-dasher », donc.

Ghanem Al-Dossari ne s’embarrasse pas de subtilités, mais son humour, gouailleur et survolté, fait souvent mouche. Ses émissions cumulent des dizaines de millions de vues sur Internet, ce qui fait de lui le dissident le plus écouté. Et l’un des plus détestés aussi. Le 31 août 2018, à la sortie du grand magasin Harrods, à Londres, le zébulon saoudien a été molesté par trois de ses compatriotes. Des agents en mission commandée, comme il l’a assuré aux médias britanniques ? Ou bien de simples sujets de Sa Majesté Salman, pressés de défendre l’honneur de la famille régnante ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.