L’armée française est revenue des jeux militaires de Wuhan en octobre avec une mystérieuse maladie




Les craintes que des membres de l’armée française aient pu être infectés par le covid-19 en octobre dernier après avoir participé aux Jeux Mondiaux Militaires, ont été qualifiées de “tout à fait plausibles” par un expert en maladies infectieuses.

L’armée française a nié qu’un de ses athlètes ait été contaminé lors de l’événement qui s’est tenu à Wuhan, en Chine, qui a depuis été déclarée épicentre de la pandémie.

Réagissant aux révélations de nombreux athlètes français qui ont déclaré être revenus des Jeux Mondiaux Militaires avec une maladie mystérieuse, le ministère français des forces armées a déclaré aux médias du pays que “l’épidémie liée à Covid-19 n’était pas connue à l’époque”.

Ils ont ajouté que la délégation française, composée de 406 personnes dont 281 athlètes “a bénéficié de contrôles médicaux avant et pendant les jeux avec une équipe médicale dédiée composée d’une vingtaine de personnes.

Elle a indiqué qu’il y avait des cas déclarés au service de santé des armées de grippe ou d’hospitalisation pendant ou après le retour des jeux qui pourraient être liés, à des cas de covid-19.