Le commanditaire d’attentats en Russie et en Allemagne arrêté par les services turcs

Le ministre turc de l’Intérieur a affirmé qu’Ankara détenait un «membre important» de Daech qui, selon lui, a notamment planifié des attaques en Allemagne et en Russie, selon des propos publiés vendredi par un journal local et repris par l’AFP.

La Turquie a mis la main sur un djihadiste qui aurait commandité des attaques contre la Russie et l’Allemagne.

«C’est un personnage important de Daech* (…) C’est lui qui a planifié et donné l’ordre d’un attentat à la bombe qui s’est produit en 2018 en Russie et de l’attaque dans un magasin à Hambourg, en Allemagne», a déclaré Süleyman Soylu dans un entretien publié par Hürriyet.

Le ministre turc de l’Intérieur a présenté cet individu comme un spécialiste des explosifs et un «formateur aux attentats-suicides». Selon lui, cet homme, identifié comme Yusuf Heba, a été arrêté par les forces turques à Azaz, dans le nord de la Syrie.

Le ministre turc n’a pas donné davantage de précisions sur les attaques en Allemagne et en Russie qu’il impute à Heba, aussi connu sous le nom de code d’«Abou Jihad Al-Din Al-Nassr Oubeyda».

En ce qui concerne l’attaque à Hambourg, il semble faire référence à celle commise en juillet 2017 par un demandeur d’asile en passe d’être débouté qui a tué une personne à coups de couteau et en a blessé six autres dans un supermarché, un acte motivé selon la justice par «l’islamisme radical».

Il n’était pas clair dans l’immédiat à quel «attentat à la bombe» en Russie M. Soylu fait allusion.

Pays de transit majeur pour les djihadistes qui ont rejoint la Syrie après le début en 2011 du conflit qui ravage ce pays, la Turquie dit détenir aujourd’hui plusieurs centaines de membres de Daech dans ses prisons et dans des zones qu’elle contrôle en Syrie.

Ankara a été accusé d’affaiblir la lutte contre les éléments résiduels de Daech en lançant le mois dernier une incursion militaire dans le nord de la Syrie contre une milice kurde soutenue par les pays occidentaux contre les djihadistes.

Erdogan a affirmé que son pays avait capturé 287 personnes qui s’étaient échappées de prisons pour membres de Daech en Syrie après le déclenchement de l’offensive d’Ankara.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.