Le coronavirus chinois indétectable dans les aéroports, car pas de fièvre




Les responsables chinois ont découvert que certains patients infectés ne présentent pas de fièvre, ce qui signifie que le contrôle de la température dans les aéroports et les gares pourrait ne pas suffire pour détecter certains cas, révèle le journal économique Les Échos.

L’inefficacité des capteurs thermiques risque d’aggraver une situation déjà tendue A Wuhan, 97% des lits sont occupés, et la ville se voit obliger de bâtir un hôpital de 1 000 lits, ouverture le 3 février.

Joseph Kirchner pour WikiStrike