Les Philippines frappées par un typhon le jour de Noël




Le typhon, baptisé Phanfone, a frappé mercredi le centre de l’archipel des Philippines, où les autorités ont demandé à des milliers de personnes d’évacuer leur domicile.

Aucune victime à ce stade, mais d’importants dégâts. Un typhon, baptisé Phanfone (“animal” en laotien), a frappé les Philippines, mercredi 25 décembre, gâchant le Noël des habitants de cet archipel à très grande majorité catholique. Ceux-ci se sont retrouvés bloqués dans des ports ou des centres d’hébergement, ou coincés dans leurs maisons détrempées par la pluie accompagnant le typhon.

À la mi-journée, mercredi, aucune victime n’avait été signalée. Les vents et intempéries ont cependant provoqué d’importants dégâts, détruisant des habitations, provoquant la chute d’arbres et plongeant dans le noir de nombreuses villes.

Plus de 10 000 personnes ont passé la nuit de mardi à mercredi dans des écoles, des gymnases et des bâtiments publics, selon des responsables de la défense civile.

Rafales de vent atteignant les 195 km/h

Bien que moins puissant, Phanfone suit la même trajectoire que le typhon Haiyan, le plus dévastateur enregistré dans le pays. Ce dernier avait fait plus de 7 300 morts et disparus en 2013, frappant particulièrement la ville de Tacloban.

“C’était effrayant. Les vitres des fenêtres se sont brisées et nous nous sommes abrités dans les escaliers”, a raconté à l’AFP Ailyn Metran, après avoir passé la nuit avec son enfant de quatre ans dans le bureau des services météorologiques où travaille son époux.

Les services météorologiques ont indiqué que le typhon s’était légèrement renforcé dans la nuit de mardi à mercredi, avec des rafales de vent atteignant les 195 km/h pouvant détruire les maisons construites avec des matériaux peu solides.

D’autres îles, qui se trouvent sur la trajectoire du typhon, devraient également être frappées par des vents dévastateurs et d’intenses précipitations. Phanfone se dirigera jeudi en début de journée vers la mer de Chine méridionale.

En raison de l’arrêt des liaisons par ferries entre les îles, plus de 25 000 personnes qui devaient réveillonner en famille étaient toujours bloquées mercredi dans les ports, a indiqué un garde-côte. De nombreux vols ont également été annulés, bien que la capitale Manille ait été épargnée mercredi.

En moyenne, une vingtaine de typhons et tempêtes tropicales balaient chaque année les Philippines, faisant des centaines de morts. Mi-décembre, une violente tempête tropicale ayant balayé le nord du pays avait fait 13 morts.