L’Italie décrète l’état d’urgence après des inondations à Venise

L’Italie s’apprête à déclarer l’état d’urgence à Venise après que la ville été engloutie par des niveaux d’eau de 1,87 m de haut, inondant sa basilique historique et coupant l’électricité dans les maisons.

Plus de 80% de la ville, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, était sous l’eau lorsque les marées étaient à leur niveau maximum.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a qualifié les inondations de “coup porté au cœur du pays”.

Il a dit que le gouvernement allait maintenant agir rapidement pour fournir des fonds et des ressources.

“Cela fait mal de voir la ville si endommagée, son patrimoine artistique compromis, ses activités commerciales à genoux “, a écrit M. Conte, qui a visité la région tard mercredi dernier, dans un message sur Facebook (en italien).

Vue de l'intérieur de la Basilique Saint-Marc inondée à Venise lors d'une marée haute exceptionnelle, 13 novembre 2019

Il a déclaré que le gouvernement ” accélérerait ” la construction de défenses structurelles pour la ville lagunaire, en se référant spécifiquement au projet Mose – un système de barrière hydraulique pour fermer la lagune en cas d’élévation du niveau de la mer et de tempêtes d’hiver.

Le Premier ministre a déclaré qu’il avait l’intention de prendre des mesures d’urgence jeudi, ajoutant que les particuliers pouvaient réclamer jusqu’à 5 000 € (3.279.785 FCFA), et les entreprises jusqu’à 20 000 € (13.119.140 FCFA), en compensation.

De nombreux musées sont restés fermés jeudi.

Un restaurant près de la Riva degli Schiavoni à Venise, Italie, 13 novembre 2019

Des sirènes ont indiqué aux Vénitiens que la marée “restera haute” dans les jours à venir, bien qu’elle ne devrait pas dépasser 130 cm au-dessus du niveau moyen de la mer, d’après les autorités locales.

Cette semaine, le maire de Venise, Luigi Brugnaro, a blâmé le changement climatique dans ce drame qui occasionné des niveaux d’eau jamais atteints depuis plus de 50 ans, affirmant que l’impact était “énorme” et laisserait “une marque permanente”.

La place Saint-Marc – l’un des quartiers les plus bas de la ville – a été l’un des endroits les plus touchés.

La place Saint-Marc à Venise, en Italie, est recouverte d'eau lors d'une marée haute exceptionnelle, 13 novembre 2019

M. Brugnaro a déclaré que la célèbre basilique Saint-Marc avait subi de “graves dommages”.

La crypte du monument historique a été complètement inondée mardi et l’on craint que les colonnes de la basilique n’aient été structurellement endommagées.

“Les dégâts se chiffreront en centaines de millions d’euros”, a averti M. Brugnaro.

Un homme pompe l'eau de la crypte inondée de la basilique Saint-Marc à Venise, 13 novembre 2019

Mercredi, des pompes ont été déployées pour drainer l’eau de l’église et de sa crypte du 12ème siècle.

Les propriétaires de petites entreprises et les vendeurs de la ville attiraient les touristes, dont beaucoup avaient quitté la ville après la montée des eaux, pour rentrer chez eux.

Un commerçant utilise un seau pour retirer l'eau de sa propriété à Venise, 13 novembre 2019

Un commerçant a dit au maire que son entreprise dépendait du tourisme, mais que son kiosque avait été emporté par la marée.

Un couple de jeunes mariés traverse une place inondée à Venise, 14 novembre 2019

La ville de Venise est composée de plus de 100 îles à l’intérieur d’une lagune au large de la côte nord-est de l’Italie. Elle subit des inondations chaque année.

Une seule fois depuis le début des records officiels en 1923, cependant, la marée a été plus haute qu’elle ne l’a été cette semaine, atteignant 1,94 m en 1966.

La place Saint-Marc de Venise est inondée lors d'une marée haute exceptionnelle, 13 novembre 2019

Sur l’île de Pellestrina, deux personnes sont mortes des suites de l’inondation d’une mince bande de terre qui sépare la lagune de la mer Adriatique.

Un résident a été électrocuté alors qu’il tentait de démarrer une pompe chez lui et une deuxième personne a été retrouvée morte ailleurs sur l’île.

Les inondations à Venise ont été causées par une combinaison de marées de vives-eaux et d’une onde de tempête météorologique provoquée par de forts vents soufflant vers le Nord-Est à travers la mer Adriatique.

Les vents étaient si forts qu’un vaporetto vide – ou bus public fluvial – a fini par s’échouer dans le complexe Arsenale de Venise.

Les vents violents de Venise ont amené un vaporetto - bus public de l'eau - en haut du complexe Arsenale de Venise, 13 novembre 2019

M. Conte a déclaré que le projet de défense contre les inondations de Mose, dont une partie a été testée avec succès en 2013, ne devrait pas être opérationnel avant fin 2021.

Les travaux ont commencé en 2003 et ont déjà coûté des milliards d’euros. Il a été assailli par des allégations de corruption et de pots-de-vin.

En 2014, l’ancien maire de Venise, Giorgio Orsoni, a démissionné après avoir été accusé d’avoir participé au détournement d’environ 20 M€ (plus de 13 milliards de francs CFA) de fonds publics destinés à la protection contre les inondations.

Le changement climatique est-il à l’origine des inondations à Vénise?

Par Nikki Berry, météorologue de la BBC

Cette dernière marée haute (Acqua Alta) à Venise est la deuxième marée la plus haute que la ville ait connue dans l’histoire.

Toutefois, si l’on examine les 10 premières marées, cinq se sont produites au cours des 20 dernières années et la plus récente n’a eu lieu que l’an dernier.

S’il convient d’éviter d’attribuer un seul événement au changement climatique, l’augmentation de la fréquence de ces marées exceptionnelles est évidemment une préoccupation majeure.

Dans notre climat changeant, le niveau de la mer monte et une ville comme Venise, qui s’enfonce également, est particulièrement sensible à ces changements.

Le vent et les hautes eaux ont endommagé les colonnes de marbre de la Riva degli Schiavoni à Venise, 13 novembre 2019

Les conditions météorologiques qui ont provoqué l’onde de tempête dans l’Adriatique ont été causées par un fort courant méridien (ondulant) traversant l’hémisphère nord et qui a alimenté une bande de transport de systèmes de basse pression dans la Méditerranée centrale.

L’un des effets possibles d’un changement climatique est que le courant sera plus fréquemment méridien et que les régimes météorologiques bloqués tels que ceux-ci deviendront plus fréquents.

Si cela se produit, il est plus probable que ces événements se combinent avec des marées de vives-eaux astronomiques et augmentent ainsi le risque d’inondation à Venise.

De plus, le courant méridional peut être lié à des typhons plus forts dans le nord-ouest du Pacifique, ce qui entraîne des flambées de froid plus fréquentes en Amérique du Nord et une Méditerranée agitée est un autre effet en aval.