Macron déplorerait la «connerie» de Griveaux et son «improbable carrière de cinéaste»

Réagissant à la diffusion des vidéos intimes de Benjamin Griveaux, le Président de la République aurait fustigé l’«improbable carrière de cinéaste» de l’ancien candidat LREM à la mairie de Paris.

S’il ne s’est pas publiquement exprimé sur le scandale des vidéos intimes de Benjamin Griveaux, Emmanuel Macron a tout de même commenté en privé le retrait de l’ancien porte-parole du gouvernement, a relaté Le Canard enchaîné le 19 février.

La première réaction du chef de l’État aurait été celle de l’agacement. «Mais quelle connerie! Comment a-t-il pu faire ça? Il y a des choses qu’on ne peut plus faire quand on est publiquement exposés», aurait asséné en coulisses M.Macron.

«Et certainement pas de commencer une improbable carrière de cinéaste», a-t-il poursuivi.

Bien que publiquement de nombreuses personnalités politiques aient dénoncé les manœuvres de Piotr Pavlenski, l’homme à l’origine du scandale, certains ont, au contraire, condamné Benjamin Griveaux. «Quand on est un homme politique, à l’époque des réseaux sociaux, on fait gaffe. Le mec qui fait pas gaffe, c’est un con, et Griveaux est un con», a lancé le cofondateur de Libération Serge July sur LCI.

Des vidéos X envoyées par Griveaux lui-même

Piotr Pavlenski, un Russe ayant le statut de réfugié politique en France, a diffusé le 13 février des vidéos intimes de Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris. Celui-ci a rapidement annoncé le retrait de sa candidature, ne niant pas le caractère authentique des images, avant de déposer plainte pour «atteinte à l’intimité de la vie privée». Le parquet de Paris a par la suite saisi d’une enquête la brigade de répression de la délinquance contre la personne. Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo ont été mis en examen.

fr.sputniknews.com