Maduro annonce le déploiement de son système de défense anti-aérienne à la frontière avec la Colombie

Venezuela's President Nicolas Maduro talks to the media during a news conference at Miraflores Palace in Caracas, Venezuela September 18, 2018. REUTERS/Marco Bello

Le Président a fait cette annonce ce mercredi dans des déclarations diffusées sur la chaîne publique.

Le Président vénézuélien Nicolás Maduro a annoncé mercredi que son pays allait déployer son système de défense aérienne antimissile à la frontière avec la Colombie, un jour après avoir déclaré une « alerte orange ».

Le Président a assuré que son homologue colombien, Iván Duque, chercherait un « faux positif » au mois de septembre « pour attaquer » le territoire vénézuélien, puis se rendrait aux Nations Unies et monterait « un show politique bon marché au prix d’un conflit armé« .

« Les troupes sont déjà déployées et nous allons maintenant déployer le système de missiles de défense anti-aérienne, de défense terrestre blindée. Nous allons le déployer du 10 au 28 septembre parce que le Venezuela se respecte et ce qu’il veut en Colombie, c’est la paix« , a ajouté le chef de l’État. Dans le même temps, le Président a dénoncé que Duque « a ramené la Colombie dans une situation de guerre«

« La violence qui persiste en Colombie, nous n’en voulons pas ici« , a déclaré le Président, ajoutant que « ce que nous voulons au Venezuela, c’est la paix, l’harmonie, le travail, la production et la coexistence« .
« Alerte orange »
Mardi, le Président vénézuélien a ordonné à toutes ses forces militaires de mener des exercices entre le 10 et le 28 septembre à la frontière avec la Colombie, un pays qui, selon lui, représente une « menace d’agression ».
Le chef de l’État, au milieu d’un acte avec le haut commandement militaire, a ordonné « une alerte orange contre la menace d’agression de la Colombie contre le Venezuela » et le déploiement d’exercices « dans toute la frontière occidentale du pays« , qui comprend les États de Zulia, Táchira, Apure et Amazonas.
« Le gouvernement de Duque n’a pas seulement entraîné la Colombie dans une guerre qui s’intensifie, mais il essaie maintenant de créer un faux positif pour attaquer le Venezuela et déclencher un conflit militaire dans notre pays« , a déclaré le Président.

Escalade de tension
L’ordre du Président vénézuélien s’inscrit dans une escalade de signalements entre Bogota et Caracas, qui s’est accentuée la semaine dernière lorsque la Colombie a accusé le gouvernement de Maduro d’abriter la dissidence de la guérilla disparue des FARC.
Les responsables de l’administration Duque ont même assuré que la déclaration du dissident et fugitif Iván Márquez avait été enregistrée sur le territoire vénézuélien, ce que Caracas a catégoriquement nié.
Entre-temps, dimanche dernier, le Ministre vénézuélien de la Communication, Jorge Rodríguez, a présenté des « preuves » que des attaques ratées contre le pays avaient été planifiées depuis le sol colombien.
« Les gouvernements narco-agriculteurs, comme le gouvernement d’Álvaro Uribe et le gouvernement d’Iván Duque, perpétuent et inventent des faux positifs pour promouvoir ou justifier des agressions contre des pays, des mouvements, des personnes« , a déclaré Rodríguez.
Source : Maduro anuncia el despliegue de su sistema de defensa antiaérea en la frontera con Colombia
traduction Réseau International