Manifestation à Hong Kong: la foule armée prend d’assaut la gare de Yuen Long

Une foule d’hommes masqués armés de matraques a pris d’assaut dimanche une gare dans le district de Yuen Long à Hong Kong.

Des images diffusées sur les médias sociaux montraient les hommes, tous vêtus de t-shirts blancs, attaquant violemment des personnes sur des plates-formes et dans des voitures de train.

Au moins 36 personnes ont été blessées dans les violences , rapporte la presse locale.

L’attaque contre la foule a suivi le dernier rassemblement en faveur de la démocratie dans le centre de Hong Kong, où la police anti-émeute avait tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur les manifestants.

On ne sait pas qui était la foule ni quels étaient les motifs de l’attaque.

Dans un communiqué, le gouvernement a déclaré à Yuen Long que “certaines personnes se sont rassemblées sur les quais de la gare MTR et des compartiments du train, attaquant les navetteurs”.

“Ceci est absolument inacceptable pour Hong Kong en tant que société respectueuse de l’état de droit. Le gouvernement de la SAR [région administrative spéciale] condamne fermement toute violence et prendra des mesures coercitives sérieuses.”

La police de Hong Kong a également déclaré: “Certaines personnes ont attaqué des navetteurs sur les plates-formes de la station de MTR Yuen Long et dans les compartiments du train, causant de multiples blessures.”

La foule a pris d’assaut la station de métro de Yuen Long vers 22 h 30, heure locale (14 h 30 GMT), quelques heures après les affrontements entre manifestants et policiers dans la région de Sheung Wan plus tôt dans la journée.

Yuen Long est un district plus éloigné de Hong Kong et est loin du site des principales manifestations en faveur de la démocratie.

Que s’est-il passé lors du rassemblement dimanche?
La police anti-émeute a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur les manifestants à Hong Kong lors d’un grand rassemblement en faveur de la démocratie, et a inculpé des manifestants qui ont jeté des objets sur les lignes de la police.

La route de la manifestation a été modifiée. Les manifestants ont reçu l’ordre de s’arrêter à Wan Chai plutôt qu’au centre, où se trouvent les principaux bureaux du gouvernement.

Quelque 4 000 policiers ont été déployés.

Bonnie Leung du Front des droits de l’homme des civils a exhorté la dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, à “cesser de faire la sourde oreille aux revendications du peuple de Hong Kong”.

Les organisateurs de la manifestation de dimanche ont annoncé que plus de 430 000 personnes y avaient pris part, mais la police a estimé le nombre à 138 000.