MARCHE CONTRE LA HAUSSE DU PRIX DE L’ELECTRICITE A KOLDA: LE COLLECTIF NIO LANK MOBILISE, DENONCE ET ALERTE

A l’instar de la capitale sénégalaise et des autres localités du pays, le collectif Nio Lank, section de Kolda, a organisé une marche ce vendredi pour protester contre l’augmentation du prix de l’électricité et le manque d’éclairage public dans la commune, avant d’exiger la libération de Guy Marius Sagna et compagnie.

« Nio Lank Nio Bagne, Courant bi dafa cher », « Libérez Guy Marius, Macky Sall dictateur » , « Procureur corrompu, Kolda va mal », ce sont entre autres slogans que scandaient les membres du collectif « Nio Lank » de Kolda, vendredi après-midi, lors d’une marche de protestation contre l’augmentation du prix de l’électricité et le manque d’éclairage public dans la commune, mais aussi pour la libération de Guy Marius Sagna et compagnie.
Les marcheurs, qui avaient choisi comme itinéraire l’arbre Moussa Molo-Sénélec en passant par la Mairie , ont vu celui-ci modifier à partir du rond-point de la Gendarmerie pour finir au point de départ, c’est à dire l’arbre Moussa Molo.
« C’est un échec global de l’État du Sénégal dans sa politique de l’Energie. Parce que le Gouvernement de Macky Sall a fanfaronné en disant qu’il a fait une production supérieure de l’électricité et qu’il va vendre dans les pays voisins. Si aujourd’hui nos gouvernants retournent pour dire que la quantité est insuffisante, c’est un aveu d’échec. Et ceci n’est pas seulement dans le cadre de l’électricité mais aussi dans le domaine de la justice », a lancé d’emblée le Co-coordonnateur du collectif Nio Lank de Kolda, Seydou Fall. Avant de poursuivre : « Il n’y a pas de justice au Sénégal. Ce que nous avons, c’est un tribunal. Des gens qui expriment un droit que leur confère la Constitution si on doit les capturer et les mettre en prison c’est aussi un échec. Cela implique encore un échec économique car ils disent qu’il y a un gap de 12 milliards. Donc c’est ce pauvre peuple qu’il faut pomper pour combler ce gap et remplacer l’argent qu’ils ont dilapidé pendant les élections. Au lieu de le faire, le Président de la République devrait réduire sa caisse noire pour solder ce que lui-même avait utilisé pour se faire réélire après avoir corrompu les populations. »

Par ailleurs, les membres du collectif ont également dénoncé les autres maux qui gangrènent la commune voire la région de Kolda tels que le défaut d’éclairage public ainsi que les difficultés de l’hôpital régional. « En plus de la maladie du Sénégal, Kolda aussi souffre d’une double maladie, malade des défaillances du gouvernement et malade des défaillances locales. Nos structures sanitaires ne fonctionnent pas comme il se devait. Vous allez dans certaines communes rurales vous trouverez des cases de santé où il n’y a pas d’infirmier chef de poste (ICP), de sages-femme, de matrone ou des aides-infirmiers qui officient. C’est dangereux pour la vie de ces populations. Quand vous revenez dans la commune de Kolda, le centre hospitalier régional que nous avons est dégradant. Il n’y a pas assez de personnel en plus du manque de matériels. Au delà de cela, Kolda est énormément sombre. Tout le monde le sait. Et c’est une inquiétude pour les Koldois ils car c’est une grande menace pour notre sécurité. Par conséquent, les Koldois sont déçus tout comme les Sénégalais des promesses de Macky Sall, tenues il y a sept ans et non respectées. S’il veut terminer en beauté, il doit changer de méthode et travailler positivement pour le Sénégal », a conclu Seydou Fall.
Djiba Diao

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.