Municipales à Paris : Benjamin Griveaux retire sa candidature suite à la publication d’une vidéo à caractère sexuel

Immense coup de tonnerre dans le microcosme politique parisien. Impliqué dans une vidéo à caractère sexuel, le candidat La République en marche aux élections municipale quitte la course. C’est lui-même qui en a fait l’annonce, dans une vidéo enregistrée dans les locaux de l’AFP, en début de journée, vendredi 14 février.
Selon les premiers éléments recueillis, cette décision fait suite à la publication, sur un blog confidentiel, de vidéos d’échanges de messages à caractère sexuels, entre une personne présentée comme le député de Paris, ancien porte-parole du gouvernement, et une personne non identifiée.

“Cette décision me coûte, mais mes priorités sont très claires, c’est d’abord ma famille”
Le candidat a confirmé, sans rentrer dans les détails, les faits qui lui valent aujourd’hui ce départ précipité. “Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille de mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence”, a-t-il jugé.
Une “violence” qui l’a conduit à annoncer son retrait : “Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis. Cela va trop loin. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne. Cette décision me coûte, mais mes priorités sont très claires : c’est d’abord ma famille. Vous l’aurez compris. Et puis, c’est le projet pour Paris. Celui que nous avons construit et pour lequel nous nous sommes beaucoup battus. Ce projet, aujourd’hui, il vivra mieux sans moi.”

L’artiste russe Piotr Pavlenski a reconnu être l’auteur de l’article ayant diffusé des vidéos qui ont entraîné le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris. Pour motiver cette publication, Piotr Pavlenski, cité par Laparisien, prétend dénoncer les « fonctionnaires et représentants politiques qui mentent à leurs électeurs en imposant le puritanisme à la société, alors qu’ils le méprisent eux-mêmes ».

Lamine Sow