Nétanyahou «Avec l’aide de Dieu, nous allons étendre la souveraineté juive à toutes les colonies qui font partie de la Terre d’Israël et de l’Etat d’Israël»

Israeli Prime Minister and Likud Chairman Benjamin Netanyahu gives a joint press statement with far-right Zehout (identity) political party chairman Moshe Feiglin (unseen) in Ramat Gan, near the Israeli coastal city of Tel Aviv on August 29, 2019. (Photo by Jack GUEZ / AFP)

Nétanyahou répète qu’Israël annexera les colonies de Cisjordanie

Le premier ministre israélien mise sur le soutien des colons et de la droite nationaliste pour rester au pouvoir à l’occasion des législatives du 17 septembre prochain.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a répété dimanche 1er septembre qu’Israël annexerait les colonies de peuplement juif de Cisjordanie occupée, une promesse qu’il avait déjà formulée il y a cinq mois avant les élections législatives, sans toutefois fournir le moindre calendrier.

Les colonies sont un des principaux obstacles à un accord de paix entre Israël et les Palestiniens, qui craignent que Benyamin Nétanyahou ne veuille profiter du soutien inconditionnel du président américain Donald Trump pour violer les résolutions internationales.

«Avec l’aide de Dieu, nous allons étendre la souveraineté juive à toutes les colonies qui font partie de la Terre d’Israël (d’après la Bible, NDLR) et de l’Etat d’Israël», a déclaré le premier ministre lors d’un discours prononcé dans la colonie d’Elkana, en Cisjordanie.

Faute de majorité gouvernementale à l’issue des élections d’avril, les Israéliens sont de nouveau appelés aux urnes le 17 septembre. Benyamin Nétanyahou mise sur le soutien des colons et de la droite nationaliste pour rester au pouvoir.

Alors que le «plan de paix» promis par Donald Trump n’a toujours pas été rendu public, les Etats-Unis ont déjà reconnu l’annexion par Israël du plateau du Golan syrien.

Quelque 400.000 colons israéliens vivent en Cisjordanie occupée, selon les chiffres du gouvernement, et 212.000 autres à Jérusalem-Est, d’après le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies.

«C’est notre terre», a martelé Benyamin Nétanyahou à Elkana. «Nous allons construire une nouvelle Elkana et une nouvelle Elkana et encore une nouvelle Elkana. Nous ne chasserons personne d’ici», a-t-il dit.

Par RSA Avec Africa24monde 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.