Nigeria – Attaques xénophobes: le parti au pouvoir demande la nationalisation des entreprises sud-africaines

Au Nigeria, le All Progressives Congress (APC), le parti au pouvoir, a appelé vendredi dernier le gouvernement à prendre possession des entreprises sud-africaines présentes dans le pays.

Cette déclaration intervient en représailles aux récentes violences qui ont notamment visé la communauté nigériane présente en Afrique du Sud. En plus d’avoir de nombreux morts, ces attaques xénophobes ont suscité des tensions diplomatiques entre les deux géants d’Afrique.

Alors que le Nigeria a rappelé son ambassadeur à Pretoria, l’Afrique du Sud annonçait la semaine dernière la fermeture de son ambassade à Abuja, évoquant des questions liées à la « sécurité du personnel ».

« Alors que les Sud-Africains continuent de bénéficier de l’environnement économique nigérian et de rapatrier des milliards de dollars, les autorités sud-africaines semblent jalouses des petits boulots dans lesquels certains Nigérians et d’autres Noirs sont impliqués » a déclaré Adams Oshiomhole, président du parti All Progressives Congress, dans un message télédiffusé. Et d’ajouter : « Il vaut la peine que le gouvernement nigérian prenne des mesures pour reprendre les actions restantes de MTN qui sont détenues par des Sud-Africains ».

Notons que le dirigeant du parti au pouvoir a également recommandé des mesures similaires pour d’autres compagnies sud-africaines, le boycott de leurs produits et la révocation des droits d’atterrissage pour South African Airways.

Par RSA Avec Africa24monde /AE – Moutiou Adjibi Nourou

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.